Gambie : le président Jammeh s’en prend violemment à la Maison Blanche

0

Il n’y a plus l’ombre d’un doute, le Président Gambien Yahya Jammeh est plus que jamais décidé à en découdre avec les pays occidentaux qui fustigent sa gouvernance, la qualifiant de dictatoriale. Tout récemment la répression envers des militants de l’opposition gambienne, qui demandaient des reformes électorales, a été critiqué par la maison blanche, qui lui a fait un rappel à l’ordre.

Publicité

Dans les colonnes du quotidien sénégalais L’AS, il n’est pas allé du dos de la cuillère pour affirmer que toute cette « agitation est entretenue par des forces subversives qui veulent détruire la Gambie». Poursuivant, il demande aux « aux gambiens de ne pas se tromper sur les agissements de ces forces qui ont toujours été les ennemies de l’Afrique ». Parce que d’après lui, ces gens qui se proclament démocrates alors n’ont rien donné à la Gambie.

Visiblement très remonté dans son intervention, Yahya Jammeh a fustigé l’attitude des Etats-Unis qui ont publiquement condamné la réaction sévère du gouvernement gambien contre les manifestations pacifiques.
« Il y a certains pays qui prétendent être des démocraties alors qu’ils n’ont de cesse de brimer les Noirs chez eux. Ils parlent de démocratie alors qu’ils se permettent de tuer des gens qu’ils accusent d’être terroristes à 20 000 Km de chez eux », martèle le président gambien.

Publicité

Avant d’ajouter avec des propos démontrant toute sa colère: « Au nom de la sécurité nationale, ils tuent des gens qui ne possèdent même pas de pièces d’identité dans le désert. Vous pensez que nous laisserons notre sécurité à des chiens ».




Latest Posts

Partager.

Commentaires

Commentaires

Laissez une réponse