Goussainville : à 10 ans, Noah devient un conseiller municipal.

2

À peine dix ans, Noah a déjà deux succès électoraux à son actif. Hier matin, Noah, élève en CM 2 à Goussainville, s’est vu remettre sa deuxième écharpe d’élu au conseiller municipal des enfants. C’est au gymnase Maurice-Bacquet qu’a eu lieu la cérémonie d’intronisation.

L’écolier sera dans la nouvelle assemblée de 34 conseillers, composée d’enfants inscrits en CM 1, cm2 ou en 6 e. En novembre 2012, il avait déjà été élu lors de la mise sur pied du conseil municipal des enfants.

Publicité
 

« Je voulais devenir conseiller pour découvrir plus de choses sur le monde des adultes et leur travail, explique le jeune homme d’une voix posée. J’ai toujours envie d’apprendre et d’apprendre encore plus. »

Il a réalisé dans la foulée plusieurs sorties citoyennes comme, l’an dernier, à l’Assemblée nationale.

« Ça m’a permis de comprendre comment sont votées les lois et ce que font les députés », poursuit-il. L’action politique intéresse d’ailleurs Noah, qui a déjà rencontré les « vrais » conseillers municipaux, notamment lors de commémorations officielles.

« J’aime aider les autres enfants, discuter avec eux. Je suis très à l’écoute de leurs problèmes »,

explique le jeune homme qui impressionne par la maturité de son discours pour son jeune âge.

« Généralement, cela surprend les personnes qui le rencontrent, admet son papa, pasteur protestant à Goussainville. Toute sa famille est très fière de lui. Avec mon épouse, on essaie de l’encourager tout en restant très attentif. Mais il nous a agréablement surpris par le sérieux avec lequel il a pris son rôle. »

Parmi les propositions du tout jeune conseiller municipal, celle de

« mettre en place des distributeurs de sachets pour ramasser les ******* de chiens » ou encore de créer « plus d’aires de jeux pour les enfants. » Avec ses jeunes collègues élus, qui se réunissent plusieurs fois dans l’année dans une commission animée par un coordinateur de la ville, ils avaient mis en place une « boîte à idées » lors de la dernière mandature.

Publicité

« Les enfants de la ville peuvent y déposer leurs idées et, tous les six mois, on ouvre pour regarder ce qui a été proposé, ce qui est faisable ou ce qui ne l’est pas. »

Parmi ces propositions irréalisables, celle de créer des fontaines à eau dans toutes les écoles de la commune :

« C’est une bonne idée, reconnaît le jeune élu. Mais le problème, c’est que ça demande beaucoup de travail et beaucoup d’argent, et cela ne tombe pas des arbres, malheureusement (sourire). »

Que pensez-vous de ce gamin ?

(Visited 281 times, 1 visits today)



Latest Posts

Partager.

Commentaires

Commentaires

2 commentaires

Laissez une réponse