Guinée : Crise à l’UFDG, le leader du PEDN voit une main noire du gouvernement Alpha

0

Le président du Parti de l’Espoir pour le Développement Nationale -PEDN- s’est exprimé sur la crise qui secoue l’Union des Forces Démocratique de Guinée (UFDG). Lansana Kouyaté affirme qu’une main noire est derrière cette crise qui sévit actuellement au sein du principal parti de l’opposition dirigé par l’ancien premier ministre, Cellou Dalein Diallo. Rapporte le site lejourguinee.
Selon ce quotidien en ligne, pour l’ancien premier ministre de consensus, cette « main » invisible est celle du pouvoir qui veut passer par tous les moyens pour détruire l’opposition en générale et l’UFDG en particulier.
« La main invisible est celle du pouvoir qui a amené Bah Oury à prendre le large. Je crois que ça a été une erreur. Je le regrette très fortement parce que honnêtement l’UFDG est un parti respectable même si je crois qu’ils ont commis des erreurs », déclare Lansana Kouyaté.
« Chaque fois qu’un parti politique est affaibli, il faut comprendre que c’est une sorte de moins pour la démocratie en Guinée », explique le président du Pedn.
Lansana Kouyaté regrette que les manœuvres entreprises par le pouvoir, ne vise qu’à diviser pour régner.
« Malheureusement, ceux qui savent diviser, le plus grand commun diviseur de la Guinée d’aujourd’hui, ceux dont l’ADN, je dirai même le disque dur, portent la marque de la division, sont là. Je crois que c’est une fausse route », déplore Lansana Kouyaté.
Le leader du PEDN soutient que le résultat de cette instigation du pouvoir a créé la zizanie là où il ne fallait pas créer. « Le disqualifier (Bah Oury), l’UFDG était libre de le faire. Mais, il ne faut pas réagir par émotion. Nous-mêmes, nous avons exclu nos militants qui ont failli aux principes d’unicité du parti », conclut-il.

Publicité
 
Publicité
(Visited 1 520 times, 1 visits today)


Latest Posts

Partager.

Commentaires

Commentaires

Laissez une réponse