Il se fait licencié pour abus de film X au travail dont 7 heures en une seule journée

2

Si on combine l’ennui au travail à l’addiction au s*xe, on atteint vite des records sur son lieu de travail. Si ça passe inaperçu tant mieux pour vous, mais quand on se fait prendre la main dans le sac, c’est plus compliqué à justifier.

Publicité

Un employé d’une usine de traitement des eaux usées, située à Baltimore, aux Etats-Unis, a été licencié pour avoir regardé pas moins de 39 heures de films X en deux semaines seulement, selon le Baltimore Sun. L’employeur -à savoir le ministère des Travaux Publics- n’a découvert le pot aux roses que grâce à une lettre anonyme dans laquelle un collaborateur (apparemment las de cette attitude peu professionnelle) y a dévoilé les abus de cette personne.

Suite à ces accusations, un logiciel de surveillance a été installé sur l’ordinateur en question. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que le corbeau avait vu juste. En deux semaines à peine, l’employé a visionné 39 heures de pornos (sur 82 heures de travail!). Parfois sur le Net, mais aussi en amenant ses propres DVD sur son lieu de travail. Avec une journée particulièrement éprouvante où l’homme a enchaîné 6h46 de X.

La sanction est donc tombée: un C4 en bonne et due forme. Petite précision: pas pour la teneur des images, mais bien parce qu’il a passé son temps de travail à tout, sauf à travailler. Et on précise encore du côté du ministère que « cela aurait été identique s’il avait été question de sport ». Vous voilà prévenus!

Latest Posts

Partager.

Commentaires

Commentaires

2 commentaires

Laissez une réponse

---
!-- Quantcast Tag -->