Image du jour : Ces n*gres de service qui font honte à l’Afrique

29

Un coup d’œil sur cette image  qui fait actuellement le buzz sur la toile, suscite chez les internautes des réactions mitigées.  Ils sont partagés entre la colère, l’indignation et le fou-rire. Pour les partisans du panafricanisme, cette image est choquante car elle exprime l’afro-complexe en face du blanc. Pour ce courant, en 2015 il est absurde et réducteur de s’exciter autant en face d’un européen. Pour la seconde catégorie de personne, cette photo présente une danse qui fait partie du patrimoine culturelle de ce pays. Pour la dernière catégorie, cette photo est tout simplement amusante.

Publicité
 

Et vous qu’en pensez-vous ?

Publicité
(Visited 198 times, 1 visits today)



Latest Posts

Partager.

Commentaires

Commentaires

29 commentaires

  1. danser est culturel, recevoir et accueillir avec emphase et faste est une valeur africaine, il n’ y a rien de dégradant, indignant ou rabaissant dans la scène, tout dépend des paramètres qui entourent l’évènement. autrement dit, ce qui avilit ici n’est pas la danse mais ce pourquoi le blanc est là. de toute les façon, il n’a pas été invité par les danseurs, il n’est non plus là pour eux. c’est noble la danse en Afrique.

  2. jean Jacques joseph kalonji sur

    Le débat sur cette danse est et restera faux tant que nous le tiendrons par rapport aux blancs. Il faut d’abord bien faire la part des choses. Qu’est ce qui est plus dégradant entre être noir et danser autant devant un blanc et être un noir qui danse devant un autre noir ?
    Ma réponse en toute honnêteté est que dans tous les deux cas, c’est dégradant.
    Or, c’est justement ce que nous faisons souvent devant nos chefs d’Etat africains et nos présidents, c’est cela qui les élève jusqu’à oublier qu’ils sont des hommes comme tout autre homme. Ce genre des danses sont des cultes des personnes, blanc, rouge, bleu, maron, jaune ou noir peu importe. Tout celui a qui l’on voue un culte du genre, en quelque dose que ce soit, finit par se croire dieu et vous devient supérieur. Ne vous étonnez donc pas que nos présidents ne veuillent jamais à quitter le pouvoir sans fioritures. Une des causes, ce sont les honneurs, les cultes qu’on leur rend et auxquels ils n’auront plus droit une fois hors du poste. Et nous appelons cela notre culture. Et pourtant une culture dégradante et faiseuse des dieux humains et malfaisante. Pourquoi ne sommes nous pas restés en cache **** et que nos mamans ne se promènent plus la poitrine nue comme autrefois ? N’est ce pas que ça faisait partie de notre culture ? Si être noir et africain c’est refuser de réfléchir au delà de sa peau, c’est qu’alors être africain c’est refuser d’avancer. Je suis pourtant africain et combien j’aimerai voir chaque homme comprendre sa valeur intrinsèque et savoir que même son président, on ne doit danser pour lui, ni lui faire de courbette qui le « superiorise » autant. Si on ne doit pas danser devant Hollande parce qu’on est noir, pourquoi doit on danser devant Boni Yayi tout en restant noir ? Soyez sûrs que danser devant hollande n’est qu’une conséquence normale d’avoir déjà dansé pour Boni. Le culte des personnes est simplement avilissant. Et la culture du culte des personnes n’est pas une culture à encourager.

  3. jean Jacques joseph kalonji sur

    Le débat sur cette danse est et restera faux tant que nous le tiendrons par rapport aux blancs. Il faut d’abord bien faire la part des choses. Qu’est ce qui est plus dégradant entre être noir et danser autant devant un blanc et être un noir qui danse devant un autre noir ?
    Ma réponse en toute honnêteté est que dans tous les deux cas, c’est dégradant.
    Or, c’est justement ce que nous faisons souvent devant nos chefs d’Etat africains et nos présidents, c’est cela qui les élève jusqu’à oublier qu’ils sont des hommes comme tout autre homme. Ce genre des danses sont des cultes des personnes, blanc, rouge, bleu, maron, jaune ou noir peu importe. Tout celui a qui l’on voue un culte du genre, en quelque dose que ce soit, finit par se croire dieu et vous devient supérieur. Ne vous étonnez donc pas que nos présidents ne veuillent jamais à quitter le pouvoir sans fioritures. Une des causes, ce sont les honneurs, les cultes qu’on leur rend et auxquels ils n’auront plus droit une fois hors du poste. Et nous appelons cela notre culture. Et pourtant une culture dégradante et faiseuse des dieux humains et malfaisante. Pourquoi ne sommes nous pas restés en cache **** et que nos mamans ne se promènent plus la poitrine nue comme autrefois ? N’est ce pas que ça faisait partie de notre culture ? Si être noir et africain c’est refuser de réfléchir au delà de sa peau, c’est qu’alors être africain c’est refuser d’avancer. Je suis pourtant africain et combien j’aimerai voir chaque homme comprendre sa valeur intrinsèque et savoir que même son président, on ne doit danser pour lui, ni lui faire de courbette qui le « superiorise » autant. Si on ne doit pas danser devant Hollande parce qu’on est noir, pourquoi doit on danser devant Boni Yayi tout en restant noir ? Soyez sûrs que danser devant hollande n’est qu’une conséquence normale d’avoir déjà dansé pour Boni. Le culte des personnes est simplement avilissant. Et la culture du culte des personnes n’est pas une culture à encourager.

  4. fama le sage d'afrik sur

    pour danser sauvagement comme xa il y’a le forum de la francophonie : depuis qd a ton vu les grans danseur traditionnels de marseille danser pour ado gbagbo bongo mandela etc et j’en passe c »est pck justement vous les acceuillez avec des danses com cela qu ils ne nous considere pas:

  5. vraimen vs exagerer o6 r1 n’est compremetan dns cete action juste une simple danse… epu je ne voi occune raizn ki nous pousse a ce comparer o blanc il ns depasse point…

  6. Quant à moi je ne trouve aucun mal dans se que ces danseurs font car ils representent la culture africaine pourquoi nous africain nous n’aimons pas ce que nous avons n’oublions pas que durant la colonisation nos cultures ont été pietiné sans relache par les blancs et si nous sommes maintenant libre devrons nous être très fière de ce que nous pocedons pour les fairs savoir que nous bien dans nos civilisations vive la dance et les cultures africaines pour toujours

  7. Je me demande ce que la culture a avoir avec la politique? Pourquoi ne pas composée une équipe présidentielle pour recevoir une autre équipe présidentielle? Et qu’il faut aligner les pères de famille pour esquiver les pas de danse.La danse traditionnelle représente 75% de du patrimoine culturelle alors malheur aux hypocrites chefs d’états qui la banalise pour leur ****** fin politique.
    François n’a pas demander qu’on viennent danser devant lui pour affirmer sa supériorité.

  8. Nourdeen Alohou sur

    On remarque juste que les temps n’ont pas changé au Bénin. Devant le colon on est toujours prêt pour tout y compris se rabaisser sauvagement. Ce n’est pas la faute du dansseur. Même yayi n’a fait que la courbette durant tout le séjour du président français. La France verra au Bénin une colonie sure sur laquelle elle peut continuer à compter. Voilà tout. Une honte somme toute.

  9. jusqu’à quand l’homme noir va arreter de nourrire des sentiments d’inferiorité vis à vis de l’homme blanc? c’est une danse des mandiants.avec tout ce que nos freres subissent chez eux laba pour le probleme de leur ****** de papier les autres freres continuent à etre le juda iscariote.

  10. Moi je ne trouve aucun mal la dessus nous africains et fiere de l’etre nous avons nos cultures et nous la offrons a la portée des autres par contre LES BLANCS N’ONT AUCUNE CULTURE AUCUN RESPECT SI NON DE SE BALADER NUS DEVANT LEURS PROPRES ENFANTS ET DIRE QU’ILS SONT CIVILISES

  11. oui sa parti de la valorisation de la culture africaine…mais pensez que leq européens le voient ainsi???ils sont les premiers a nous juger il y a ade quoi avoir honte de se mettre en spectacle comme ça devant ce genre de personne encore que la il n s agit même pas d’un événement culturel mais plutôt de faire passer l africain pour un clown le blanc ne fera jamais ça du moins quand ne chef partent la bas ils n’ont même pas le temps de se produire en spectacle tellement ils nous minimise et nous réduisent au plus bas niveau

  12. ça fait partie de la plupart de cultures africaines , c’est une façons de mieux accueillir son invité et lui exprimer sa joie donc ça n’a rien de dégradant.en Asie de l’Est les peuples ont tendance à se prosterner de temps en temps par signe de respect envers l’autre.en nouvelle Zélande il y à aussi des danses pareil.en Papouasie, aux îles Hawaï.donc ne trop septique contre ceci, sinon nous finirons par etre raciste .peace and love 4all.

  13. moi je ne voir rien de honteux la les amis c’est juste leur culturelle kil montre et ke çà soit un président africain où celui d’un otre continent l’africain à toujour l’habitude de montrer sa culture chose normal d’ailleurs car c’est notre valeur. donc ne rien dramatiser svp

  14. Et d’ailleurs pour quoi c’est en Afrique où le peuple doit obligé de venir accueillir les chefs d’États occidentaux . J’ai jamais vu un peuple dans le monde occidental venir accueillir un chef d’État . Un commuté d’accueil oui mais pas le peuple….il faut grandir

  15. Même si c’est la culture je la trouve moche et pas amusent du tout même les cultures peuvent évoluer …surtout face aux étrangers

  16. Pauvre affamé que tu sois tu fais honte je dirais tai mem la honte de l Afrique en quoi le crois tu supperieure a toi ???? Rien Rien et Rien alors arreter sa

  17. Martinien Tchanvoedou sur

    saisissons ns un peu chers frères africains, ns leur donnons trop de valeur ce ki fait ki st plus alaise ds leur orgueil et leur disant supérieur a ns or ils st rien sans ns. combien de président africain est accueilli de telle sorte en europe. le fait de ne pas connaitre réellement ki mettre a la tete de nos pays fait kil trouve fissure en ns. kan la considération aurait prendre un cout , lorgueil aurait diminué

Laissez une réponse