« Je ne parviens pas à m’expliquer pourquoi mon père me déteste tant »

6

« La violence, moi, j’en connais un bout. J’ai vécu les années de mon enfance et de ma jeunesse avec un père violent, froid, brutal. J’ai toujours envié aux autres enfants la chance qu’ils avaient d’avoir des parents aimants qui les attendaient à la sortie de l’école, et les prenaient dans leurs bras tendres et chaleureux

Quand mes camarades de classe me posaient la question sur mon papa, je n’avais rien à dire. Quand l’enseignante nous demandait d’écrire un paragraphe pour décrire la tendresse paternelle, je me sentais incapable de trouver des mots. Que pourrais-je dire de mon père ? Que c’est un homme qui ne vous parle que pour gueuler, qui, depuis le jour de votre naissance, regrette déjà votre vie parce que vous êtes une fille. Mon père a toujours rêvé d’avoir un garçon pourtant son dernier-né, sa cadette était encore une fille.

Publicité

Enfant, je ne comprenais pas pourquoi il se montrait très dur avec moi. Il me criait dessus, ne me prenait jamais dans ses bras, me regardait rarement dans les yeux. J’avais l’impression d’être rejetée. Non, je l’étais réellement puisque mon père me le faisait comprendre chaque fois qu’il avait affaire à moi. J’étais violentée, maltraitée, parfois même battue quand il était pris par une vague de colère incontrôlable. À l’âge de 13 ans, alors que je venais tout juste de devenir une femme, il m’imposa le port du voile. Il n’arrêtait pas de dire à ma mère que j’allais ruiner son honneur et le rendre malheureux. La malheureuse, c’était moi.

Mal aimée par un père brutal et couvée par une mère effacée qui ne parvenait même pas à m’expliquer pourquoi il me détestait autant. À cause de mon père qui est mort alors que je venais d’avoir mes 20 ans, je déteste les hommes. Pour moi, un homme ne peut pas être capable d’amour. Je fais avorter toutes les tentatives des mecs de m’approcher.

Je suis à l’université et je suis constamment côtoyée par plusieurs hommes, mais l’idée d’être en contact avec l’un d’eux me rebute. Les années de traumatisme vécues auprès d’un père violent, tyran vont-elles me condamner à rester seule et à vivre seule ? Il m’arrive de vouloir être aimée, mais j’ai peur des hommes. J’ai surtout peur de souffrir et de tomber sur un homme qui ressemble à mon père. Finalement, qui a dit que les blessures de l’enfance peuvent s’estomper avec l’âge adulte ? »

 

Publicité

Qu’en pensez-vous ?

 




Latest Posts

Partager.

Commentaires

Commentaires

6 commentaires

  1. Et pour nous qui comentons les differents sujets, évitons de beaucoup abreger car ça arrive de fois que le concerné parvient meme pas à comprendre certains commentaires car pleins de signes alors que ceux lui serraient importants. merci

  2. Bonjour à tous !
    à celui qui s’appelle pasteur, la fille n’a pas à pardonner comme elle n’a de rancune contre personne. Son problème à elle est que nous l’aidions à comprendre comment ce qu’il a vécu peut se justifier et pas autre chose. Nous devirons alors argumenter dans le sens de la comprehension. A entendre la fille, son papa detestait les enfants feminins et on ne saura pas pourquoi car plus moyen que nous l’écoutions. (il n’est plus et paix à son ame). Ma soeur : A quelque chose malheur est bon dit-on. Dans le monde actuel; il est difficile de trouver une fille vierge à ton age. Mais toi, je pense tu l’es encore. Une première victoire pour toi. deuxieme, tu peux facilement découvrir un arrogant qui se présente à face de toi. 3. tu sera à mesure d’amener ton mari à aimer vos enfants parceque tu connais ce que c’est manquer l’amour parternel. 4. tu sera une femme aimant et tolerente; car tout le temps que tu as passé avec papa, en aucune fois , tu n’a osé te révolter et aller vivre ailleur. je peux beaucoup t’aider si on correspond par des adresses privées avec possilité de t’envoyer des idées à apprecier et tu reponds. ainsi, notre entretien te ferai bcp de bien. Ici chez nous en RDC, et precisement chez nos Frères LUBA du Kasayi, cette discrimination entre enfant masculin et feminin existe et ce sont les mères qui subissent les insultes pour n’avoir donné naissance à desenfants filles; alors qu’elles n’y sont pour rien l’homme étant celui qui décide du **** de l’enfant selon que son organe est composé. Si réellement vous lisez les avis des uns et des autres après avoir posé un cas, j’en serai ravi et le contraire me degouterai car essayer d’ argumenter à un cas donné, c’est de l’argent que nous mettons en jeu vu que l’accès à l’internet est encore un luxe chez nous en Afrique et surtout dans ma RDC. aisni dis, si tu es interessée par ma contribution, tu peux alors me trouver sur WhatsApp en composant le 243991861555 pour un dialogue en direct. ça peut t’aider comme ton sujet vient de m’aider à voir comment je traite mes enfants et meme les enfants de mon entourage. Se basant sur ton experience difficile, chacun de nous devra voir quel père est il pour sa famille ou quel genre père il sera pour le célibataire. merci

  3. Pasteur Pavel Maloumou sur

    Ma soeur je te demande de donner vie à Jésus Christ . Lui seul peut t aidé à pardonner ton père ce qui te faira beaucoup de bien on ne peut etre heureux en vivant dans la haine seul le pardon peut te libere Je connais des femmes qui on ete violé par leurs père qui sont des grande femmes aujourd hui toute chose concours pour ceux qui aime Dieu

  4. Écoute tu as dit toi même qu’il y avait des papas tendre et chaleureux qui accompagnaient tes camarades, donc tu as également les atouts de remarque une bonne attitude et aussi d’amener ton futur mari a faire pareil pour vos futurs enfants je te trouve déjà aviser alors utilise ton talent et confie toi a Dieu et a ses lois surtout aucune femme ne pourrais remplacer un homme dans ta vie courage et fait le bon choix

  5. Bah Alhousseiny sur

    reste labas et attends toi alors aux femmes. un père ne veut du bien pour ses fils mais certes la manière d’agir est differente

Laissez une réponse