Kolo Touré, futur entraîneur des éléphants?

1

Kolo Toure confiait à une journal de la place, dimanche dernier que son souhait était de se former auprès technicien francais Hervé Renard.   « Je veux apprendre le métier d’entraîneur auprès d’Hervé Renard. Pour l’avoir côtoyé, je sais que c’est un très bon entraîneur. J’espère qu’il me donnera cette chance ».

Il était réapparu aux côtés de l’entraineur lors de la conférence de presse après le match nul amical (1-1) des Eléphants contre le Nzalang nacional de la Guinée équatoriale, au stade Houphouët- Boigny.

Publicité
 

Champion d’Afrique après 134 sélections, Habib Kolo Touré mesure bien la tâche d’un entraîneur. « Ce n’est pas facile d’être entraîneur. C’est un métier plus difficile que celui de joueur. Le joueur se concentre sur son match, tandis que l’entraîneur, lui, doit se concentrer et sur l’ensemble des joueurs et sur le match », explique-t-il.

Pour atteindre son objectif Kolo Touré espère qu’Hervé Renard restera à la tête des Eléphants de Côte d’Ivoire. « Même s’il faut que je lui reverse la moitié de mon salaire de Liverpool, je n’hésiterais pas à le faire pour qu’il reste. Hervé Renard est un technicien de qualité et la qualité a un prix », a poursuivi le frère aîné du capitaine Yaya Touré. qui a lancé un appel aux autorités afin de mettre tout en oeuvre pour retenir le technicien français qui balance face aux sirènes d’ailleurs.

Hervé Renard quant à lui ne voit aucun inconvénient à accueillir, le défenseur international ivoirien de Liverpool dans son staff. « J’espère qu’il va le faire franchement. J’y ai pensé moi-même. Il faut le préparer à ce métier. Il a toutes les qualités pour devenir un très bon entraîneur », a soutenu le sélectionneur national de Côte d’Ivoire.

Publicité
 

Il n’a, cependant pas, précisé s’il restera longtemps à la tête des Éléphants ou pas. Mais à l’écouter, il n’y a pas que l’argent qui pourrait l’y encourager. Il n’a pas manquer de montrer une déception face à la logistique « Lorsqu’on a une équipe de la trempe des Eléphants de Côte d’Ivoire, avec des joueurs de renom comme Yaya Touré, Gervinho, Bony, Gradel… et trois participations consécutives à la Coupe du monde de la Fifa, la moindre des choses, c’est de mettre les joueurs dans de bonnes conditions de travail. Je ne peux pas concevoir qu’on puisse jouer sur une pelouse aussi pourrie à Abidjan », déplore Hervé Renard.

(Visited 181 times, 1 visits today)



Latest Posts

Partager.

Commentaires

Commentaires

Un commentaire

Laissez une réponse