La Gambie devient un Etat Islamique

1

Le président gambien, Yahya Jammeh a déclaré que son pays est devenu « un Etat islamique », mais a souligné que les droits de la minorité chrétienne dans ce petit pays d’Afrique de l’Ouest seraient respectés et que les femmes ne se tiendraient à un code vestimentaire.

L’annonce a été faite lorsque le président Jammeh s’adressait à ses partisans dans la ville côtière de Brufut jeudi dernier à 25 km de la capitale Banjul. Les propos ont ensuite été diffusés sur la télévision publique et repris sur son site Internet.

Publicité
 

« Le destin de la Gambie est dans les mains d’Allah le Tout-Puissant. À partir d’aujourd’hui, la Gambie est un Etat islamique. Nous serons un Etat islamique qui respecte les droits des citoyens », rapporte le site de la présidence gambienne.

Dans le compte rendu de la GRTV, samedi dernier, le président Jammeh n’a pas donné plus de précisions sur ce changement de statut pour son pays, mais il a rassuré les chrétiens et les fidèles d’autres religions qu’ils seraient en mesure de pratiquer leurs cultes librement.

«Les chrétiens auront le respect mérité. La façon de célébrer Noël va se poursuivre », a-t-il dit, ajoutant que personne n’a le droit d’interférer avec « le mode de vie » des autres.

Il a également mis en garde ceux qui essayeraient d’imposer un code vestimentaire pour les femmes.

«Je n’ai nommé personne comme policier islamique. La façon dont les femmes s’habillent n’est pas votre problème », a-t-il prévenu.

Le Parti démocratique uni (UDP), principal parti d’opposition, samedi a exprimé son rejet de la proclamation inattendue du président Jammeh d’une République islamique, en disant qu’il n’a pas de base juridique.

Ancienne colonie britannique, la Gambie a une population de près de deux millions, dont 90 pour cent d’entre eux sont musulmans.

Les huit pour cent restants sont d’obédience chrétienne et deux pour cent sont définis comme ayant des croyances indigènes.

Publicité

En mars 2014, dans un discours lors d’une cérémonie publique, le président Yahya Jammeh avait indiqué que son pays allait abandonner l’Anglais, actuellement sa langue officielle, au profit d’une langue nationale non précisée, sans fournir de calendrier, une annonce demeurée pour l’heure sans effet.

 

Source: AFP

 

(Visited 809 times, 5 visits today)



Latest Posts

Partager.

Commentaires

Commentaires

Un commentaire

Laissez une réponse