La ligue Camerounaise des consommateurs ordonne la réouverture d’Afrique Média

0

La Ligue camerounaise des consommateurs (Lcc) envisage un mouvement afin de permettre la réouverture de la chaîne de télévision panafricaine. Pour atteindre ses objectifs, l’association de défense des intérêts des consommateurs envisage observer dans les tous prochains jours un mouvement de grève devant les locaux du Conseil national de la communication (Cnc) à Yaoundé.

Le quotidien la nouvelle expression  (Lne) fait savoir que: «dans un communiqué rendu public ce dimanche 25 octobre 2015, le président de cette Ligue,Delor Magellan Kamseu Kamgaing annonce une manifestation pacifique vendredi prochain devant les locaux du siège du Cnc».

Publicité

Selon la Lcc et son président, la chaîne de télévision panafricaine est victime d’un acharnement non justifié de la part de l’organe en charge de la régulation des médias. Le but de la démarche est donc de «dénoncer cet acharnement et demander à Peter Essoka (président du Cnc Ndlr) de respecter ses propres textes en ordonnant le retrait des scellés  avant le vendredi 30 octobre 2015», déclare, Magellan Kamseu.

Le président de la Lcc croit fermement que les consommateurs sont mobilisés pour la cause. Dans les colonnes de Lne, il donne le plan détaillé sur la manifestation prévue dans deux jours. «100 consommateurs, membres de la Lcc, munis de leurs postes téléviseurs, de leurs cartes de membres et vêtus de noir, manifesteront pacifiquement vendredi, de 9h à 10h (locales), devant le siège du Cnc au quartier Bastos. Manifestation qui se répétera chaque semaine, jusqu’à l’obtention de la levée de la suspension de la chaîne du peuple», affirme le syndicaliste.

Le président de la Lcc souligne toutefois que l’appel au mouvement d’humeur s’adresse uniquement aux membres adhérents de son association. «Uniquement les membres de la Ligue. Aucune infiltration ne sera possible. On a notre sécurité interne pour prévenir toute éventuelle infiltration à des fins inavouées», tient à préciser Magellan Kamseu.

Une ambiguïté se présente. La grève ne peut se tenir que si l’autorité administrative n’y est pas opposée. «…nous attendons que l’autorité administrative territorialement compétente nous délivre l’autorisation, conformément à l’article 7 de la Loi suscitée. En cas d’interdiction, sans raison valable, l’article 8 nous offre un recours auprès du Tribunal de grande instance. Nous n’hésiterons pas à l’utiliser si nécessaire, comme nous l’avons déjà fait par le passé», dit-il.

Souvenons-nous qu’Afrique Média est suspendue depuis le 6 août 2015 par le Cnc pour atteinte à l’éthique et la déontologie professionnelle.

Qu’en pensez-vous ?

Publicité

Source : Camerinfo.net

 

 




Latest Posts

Partager.

Commentaires

Commentaires

Laissez une réponse