La réplique sanglante de l’Afrique à Sarkozy

4

vous rappelez-vous  du discours prononcé à Dakar par l’ex président français Nicolas Sarkozy en 2007 ? discours dans lequel il déclarait

 « Le problème de l’Afrique et permettez à un ami de l’Afrique de le dire, il est là. Le défi de l’Afrique, c’est d’entrer davantage dans l’histoire. » Plus encore « Le drame de l’Afrique, c’est que l’homme africain n’est pas assez entré dans l’histoire. Le paysan africain, qui depuis des millénaires, vit avec les saisons, dont l’idéal de vie est d’être en harmonie avec la nature, ne connaît que l’éternel recommencement du temps rythmé par la répétition sans fin des mêmes gestes et des mêmes paroles. Dans cet imaginaire où tout recommence toujours, il n’y a de place ni pour l’aventure humaine, ni pour l’idée de progrès. » ?

En ce moment-là, cette note avait créé la polémique car, accusé d’infantiliser l’Homme africain et de réécrire l’Histoire. Jusqu’à présent, les opposants de Sarkozy se servent de ce discours pour se faire une place dans les rouages de la politique française. A l’exemple de François hollande en visite à Dakar pour le compte du sommet de la francophonie en novembre 2014, En effet, en novembre 2014, François Hollande alors en visite à Dakar, disait pour séduire ses homologues et les africains que  « L’Afrique est dans l’histoire » en plus d’être « aussi l’avenir ».

Publicité
 

Si plusieurs journaux avaient écrits à ce sujet, lors de sa prononciation par Sarkozy, une réponse avait été apportée à ce discours.
Elle émane des intellectuels africains à l’instar de : Makhily Gassama (Professeur de lettres, certifié de classe exceptionnelle, critique littéraire et diplomate sénégalais.), Louise- Marie Maes Diop (Veuve du grand ethnologue Cheikh Anta Diop et Professeur certifié d’histoire et géographie honoraire, Docteur d’état en géographie humaine), Patrice Nganang (Auteur, Romancier et Poète Camerounais, professeur de théorie Littéraire à l’université de New York) pour ne citer que ceux-là.

On dénombrait en tout, 23 intellectuels Africains toutes disciplines confondues qui se sont réunis dans cet essai pour passer au peigne fin point par point les assertions prononcées avec tant de certitude par l’ancien chef d’état Nicolas Sarkozy.

Ce livre nous permet alors d’apprendre beaucoup de ces choses qui ne font pas partie du programme scolaire sur un point de vue scientifique, sociologique, historique ou littéraire sur le continent mère, et cela d’une manière simple et pédagogique qui est compréhensible par tous. Mais aussi de montrer qu’une union est possible entre africains pour défendre de vive voix nos droits et surtout montrer que l’Homme celui-ci est bien loin de l’image de l’enfant à éduquer que on lui prête depuis des lustres.

Qu’en pensez-vous ?

Publicité

NegroNews

 

(Visited 281 times, 1 visits today)


Latest Posts

Partager.

Commentaires

Commentaires

4 commentaires

  1. LAUBSERVATEUR sur

    Le vrai problème de l’Afrique ce n’est pas le blablabla philologique ou philosophique dont N. SARKOZY parle. La Bible, qui est La Parole de DIEU, nous révèle, et c’est DIEU Lui-Même qui parle , que « Mon peuple est détruit parce qu’il lui manque la connaissance… » L’Afrique est en retard pour plusieurs raisons, et le manque de connaissance en est une et non des moindres. Si la Chine est aujourd’hui Première Puissance Economique Mondiale, c’est entre autres, parce ces gens, les chinois, ont su « piller » les connaissances des autres civilisations! Aujourd’hui les occidentaux sont à la remorque des chinois ! Et cela ne va pas s’arrêter demain ! Les africains doivent savoir imiter et innover ce qu’il y a de bien dans les autres autres peuples ( blancs, rouges, jaunes etc…) ! Les africains doivent se moderniser culturellement en mettant en exergue les aspects et acquis positifs de nos cultures ! Les africains doivent abandonner les fétiches, la sorcellerie, le vaudou; le bwiti, etc…. les crimes rituels, le tribalisme, le régionalisme etc… ! La liste est encore longue malheureusement ! Quand des africains se mettent à pratiquer des choses abominables venues d’Europe comme l’homosexualité (qui avait été à l’origine de la destruction, par DIEU, des villes antiques de Sodome et Gomhorre), La Franc-maçonnerie des loges sataniques où se font des choses hideuses, et d’autres pratiques honteuses , cette Afrique ira où ? Nos grands-parents ont découvert des secrets étonnants et bienfaisants dans la Nature, malheureusement, faute de communication et de bon héritage ces découvertes disparaissent avec la mort de nos ancêtres. Où est le CICIBA dont on a tant parlé ? Torpillé par les loups affamés d’argent que sont certains hommes politiques (ou pourritiques ?). Pendant ques les autres civilisations marchent sur la lune, en Afrique noire on s’adonne au vin, au godet, aux incantations nocturnes pour invoquer des esprits séducteurs sataniques pour envoûter telle femme, tel patron pour être embauché ! Je ne pourrais pas, ici, dresser la liste de toutes ces causes qui nous retardent. Mais nous autres africains avont la solution de nos problèmes parce que nous sommes nous-mêmes à l’origine de nos problèmes. 50 ans après les indépendances en afrique noire, on en est toujours aux guerres civiles d’origines tribales ( regardez le Burundi, Le Congo, leRwanda…) , on en est à s’entretuer pour conquerrir ou conserver le pouvoir, etc …etc… Tout ceci finira quand ?!

Laissez une réponse