Le Burkina Faso doit-il accepter l’aide et les nouveaux accords avec la France ?

3

Il y a quelques jours, le président de la transition du Burkina Faso, Michel Kafando s’est rendu en France pour une visite du travail. Il s’agit de la toute première visite officielle de Michel Kafando en France.

Le Burkina Faso doit organiser des élections présidentielle et législatives, le 11 octobre prochain, tandis que les municipales sont prévues pour le 31 janvier 2016, pour rétablir l’ordre constitutionnel après la chute de l’ancien président Blaise Compaoré emporté par une insurrection populaire.

Publicité

Selon une source officielle, « tous les domaines de la coopération bilatérale seront revisités en cette période particulière où le Burkina Faso a plus que jamais besoin du soutien de son partenaire historique ».

Pour ces élections à venir, la France a déjà signé une convention de financement avec le gouvernement burkinabè. Une enveloppe de plus de 3 millions d’euros, a été débloquée pour le ministère de l’Administration du territoire afin d’accompagner ce processus électoral. « Pas de doute qu’ils parleront du nouveau code électoral et d’autres réformes en cours », a confié à RFI une source officielle.     Afripeople qu’en pensez-vous ?

 

Publicité

 




Latest Posts

Partager.

Commentaires

Commentaires

3 commentaires

  1. Dite au president de la transition que les Burkinabès PEUVENT cotiser pour organiser leurs elections. Restons integre et fier.

Laissez une réponse