Le Congo expulse les ressortissants de la RDC

1

Depuis une semaine environ, les autorités du Congo-Brazzaville ont décidé d’expulser de leur territoire les sans-papiers de République Démocratique du Congo (RDC). Certains expulsés sont aussi originaire du Sénégal, du Mali et de Chine

Selon les medias locaux ce sont plus de 1000 personnes dont 642 ressortissants de la RDC, qui auraient été expulsées de Pointe Noire, deuxième ville de la République du Congo.

Publicité

La police du Congo s’est expliquée sur l’expulsion d’étrangers sans papiers menée depuis le 14 mai lors de l’opération policière « Mbata ya bakolo » (« La gifle des aînés » en lingala).

Selon le porte-parole de la police, Jules Monkala Tchoumou, 1. 150 ressortissants de différentes nationalités ont été interpellés depuis cette date et beaucoup d’entre eux ont été reconduits aux frontières pour qu’ils regagnent leurs pays d’origine.

« L’opération ‘Mbata ya bakolo’ est destinée à lutter contre la criminalité et l’immigration clandestine. En ce qui concerne la lutte contre l’immigration clandestine, elle n’est orientée vers aucune nationalité, » a-t-il déclaré au cours d’une conférence de presse tenue à Pointe-Noire, capitale économique du Congo.

« Nous n’avons ciblé aucune nationalité. Tout étranger qui a vu que son visa a expiré devient clandestin, » a-t-il soutenu.

Parmi les personnes interpellées figuraient notamment 642 ressortissants de la République démocratique du Congo (RDC), 129 Sénégalais, 89 Maliens, 50 Béninois, 24 Guinéens, ainsi que 83 citoyens du Congo-Brazzaville pris dans le cadre de la lutte contre la criminalité, a précisé le porte-parole de la police.




Latest Posts

Partager.

Commentaires

Commentaires

Un commentaire

Laissez une réponse