Le Ministre des Sports annule la sentence du Cnosc

0

le ministre des sports et de l’éducation physique, Pierre Ismael Bidoung Kpwatt, a invité la presse dans son département ministériel pour donner la position du gouvernement à la suite d’une décision de la Chambre de conciliation et d’arbitrage du Comité national olympique et sportif du Cameroun qui déclare invalide le processus électoral qui s’est achevé par l’élection de Tombi A Roko à la tête de la Fécafoot.

Par Terri

Publicité
 

Réuni dans la salle de conférence de son département ministériel, le ministre des sports et de l’éducation civique Pierre Ismaël Bidoung Mpkatt dans le souci de préserver la sérénité du football camerounais a invité les parties à mettre en œuvre et à pérenniser le consensus obtenu aux assemblées générales extraordinaires adoptives des statuts et du code électoral.

Par conséquent le ministre  a constaté la validité du processus électoral à la Fecafoot dans les ligues régionales et départementale. Il a réaffirmé son soutien au comité national Olympique et sportif dans sa démarche d’apaisement et de réglementation manifesté lors de la réception du nouveau comité exécutif de la fédération camerounaise de football.

MINSEP

Le ministre des sports souligne qu’au vu de  la loi N°2011/018 du 15 juillet 2011 relative à l’organisation et à la promotion des activités physiques et sportives dans les fédérations et le décret N° 2012/436 du 1er octobre 2012 portant organisation du ministère des sports et de l’éducation physique ne reconnait à la chambre de conciliation et d’arbitrage instituée auprès du comité national olympique et sportif du Cameroun que le pouvoir de statuer sur les litiges opposant les licenciés et les fédérations sportives après épuisement des voies de recours internes.

Publicité
 

Par conséquent le ministre explique que cette chambre a outrepassé ses compétences en violation des règles qui du reste sont d’ordre public. D’où l’annulation de sa décision.

 

(Visited 87 times, 1 visits today)



Latest Posts

Partager.

Commentaires

Commentaires

Laissez une réponse