Les femmes qui retardent leur maternité ont une meilleure santé plus tard, révèle une étude

1

Celles qui retardent la maternité jusqu’à presque 30 ans, sont plus susceptibles de profiter d’une meilleure santé quand elles atteignent 40 ans, révèle une nouvelle étude.

Les femmes qui donnent naissance à leur premier enfant entre 15 et 24 ans ont, en revanche, une moins bonne santé en atteignant la quarantaine.

Publicité

Le professeur associé de sociologie à l’université de l’Etat de Ohio State et co-auteur de l’étude, Dr Kristi Williams a déclaré:

«Nous avons encore besoin d’être préoccupés par ce que les femmes qui donnent naissance tôt dans la vingtaine peuvent faire face à plus de problèmes de santé quand elles atteignent l’âge moyen que celles qui attendent plus longtemps.

Les chercheurs ont comparé les femmes qui ont eu leur premier enfant étant adolescentes (15-19 ans), au cours de l’âge adulte (20-24 ans) et quand elles étaient plus âgées (25-35 ans).

Les femmes qui avaient entre 25 et 35 ans avaient tendance à déclarer avoir une meilleure santé à 40 ans que les deux autres groupes témoins.

Pourtant, les femmes qui avaient donné naissance pour la première fois étant adolescentes et les jeunes adultes ont indiqué le même état de santé à la quarantaine.

L’étude a également constaté que les femmes qui étaient mariées quand elles ont eu leur premier enfant ont signalé une meilleure santé à 40 ans.

Latest Posts

Partager.

Commentaires

Commentaires

Un commentaire

Laissez une réponse

---