Les raisons de la suspension de la prestation de Koffi Olomidé à Abidjan

6

Le samedi 26 décembre au Palais de la culture à Abidjan, avait lieu la prestation de Koffi Olomidé dans le cadre de la seconde édition du Festival « Abidjan By Night ». Il est trois heures environ lorsque le grand Mopao Mokonzy fait son entrée sur la scène. Alors s’en est suivie une ambiance sulfureuse. Le quartier latin ouvre son grand répertoire de titre cadencé, pour faire monter le mercure, le titre du moment « Selfie » est exécuté. Mais après quelques instants Koffi Olomidé arrêta tout. Il réclamait la présence de M. Dramane Ouattara, Patron de Canta Productions, organisateur de l’événement. Lorsque celui-ci ne répondit pas présent, Koffi quitta la scène suivi de son orchestre et de ses danseurs, interrompant ainsi le concert après n’avoir exécuté que quatre titres. En dépit des tentatives de la part du staff organisationnel du Festival, le quadra-Koramann ne remonta pas sur scène. Depuis l’indignation des internautes et fans fait le tour des réseaux sociaux.

Mais que ce serait-il passé au juste?

Publicité
 

Selon nos confrères d’Abidjanshow.com, l’artiste aurait convoqué dans la journée du dimanche 27 décembre, des journalistes pour se justifier.

Publicité
 

Je présente mes sincères excuses au public, pour ma prestation qui n’a pu aller à son terme. Je tiens cependant à faire savoir que j’ai signalé aux organisateurs de ne pas filmer ma prestation. Car aucune clause dans mon contrat n’autorisait les promoteurs à filmer le concert. Que n’ai-je pas trouvé, dès mon arrivée sur scène ? Des drones, des caméras professionnelles. J’ai juste appelé Ouattara sur scène pour qu’on trouve une solution avant que je ne poursuive mon spectacle. Ne voyant personne venir, j’ai décidé d’arrêter de jouer.

a déclaré l’artiste.

Quant à Urbanpress, qui a rencontré les organisateurs, rapporte la version suivante des faits:

Toutes nos excuses aux partenaires. Merci aux forces de l’ordre. Il aurait pu avoir des dégâts beaucoup plus importants, n’eut été leur vigilance. Koffi Olomidé s’est comporté de façon irresponsable.Il y a six mois, Koffi était au plus bas. Nous avons dépêché une équipe à Kinshasa pour signer un contrat. Il a pris les 3/4 du cachet. Il a fait un spot depuis Kinshasa. Il a signé un contrat pour ce spectacle. Quelques mois plus tard, à la faveur de sa visite privée à Abidjan, Koffi Olomidé a tenu à rediscuter son contrat parce que, selon lui, sa chanson « Selfie » cartonnait partout dans le monde. « Il a demandé le double. Il a finalement obtenu quasiment le double de ce qu’il avait signé. Il avait dit qu’il prendrait en charge une partie de sa délégation. Mais une fois ici, il a refusé de payer. Nous avons accepté presque tous les caprices de Koffi. Pour les visas, nous avons payé près de trois mille dollars. Nous lui avons payé l’intégralité de son cachet. Abidjan by night festival », il n’a jamais été question que Koffi Olomidé ne joue pas, si des caméras sont utilisées. Le Samedi 26 Décembre avant le concert, il a exigé que nous venions le voir à l’hôtel avant qu’il ne joue. Nous sommes allés le voir. Il nous a fait savoir qu’il ne voulait pas être filmé. Nous lui avons fait savoir que les caméras étaient destinées aux écrans géants disposés sur le site. Koffi nous a fait savoir que pour que nous puissions filmer, il nous fallait lui verser 12 millions de FCFA. Tels sont les faits. Nous avons décidé de porter plainte. Koffi a agi au mépris du peuple ivoirien, il a agi au mépris des autorités ivoiriennes dont il dit être l’ami. C’est en Côte d’Ivoire qu’on peut se permettre ce genre de comportement. Il ne l’aurait jamais fait ailleurs. Nous demandons aux autorités de faire en sorte que Koffi répare ce qu’il a créé avant de partir. Des gens sont partis sans avoir payé leur consommation. Nous voulons dire au public que Koffi va réparer les préjudices qu’il a causés. Nous ne sommes plus responsables de sa présence dans ce pays ».

Les organisateurs auraient porté l’affaire en justice. Koffi Olomidé avait-il le droit d’interrompre le spectacle en plein début, pour une question de droit à l’image? La justice tranchera. Pour l’instant, le 13ème apôtre aurait déclaré avoir accepté de la part d’autres organisateurs de réorganiser un autre concert le 27 février 2016 pour réparer les dégâts.

(Visited 1 398 times, 1 visits today)



Latest Posts

Partager.

Commentaires

Commentaires

6 commentaires

  1. Je sais que ce sont les affaires mais par respect pour le public et le peuple ivoirien qui sont aussi peut être ses fans, il devait finir le concert

  2. Organisateurs et artistes soyez un peu plus clair dans les crontrats que vous signez! Sinon se sont les fans qui payent les pots cassés!

  3. Guillaum Dadie sur

    C’est bien fait.Koffi est un homme qui connait le droit et refuse la manipulation. Beaucoups d’artistes ont critiqués ce movais comportemt mais n’ont puent être écoutès.C’est bien q’un etranger vienne leurs donner le moral

Laissez une réponse