L’homme âgé de 145 ans prétendant être le plus âgé du monde dit qu’il veut mourir…Vidéo

4

A sa documentation officiel à l’appui et reconnue par certains proches, Mbah Gotho, de nationalité indonésienne serait né le 31 décembre 1870, à Sragen, une localité du centre de Java, la principale île d’Indonésie. . De ce fait, il se déclare comme étant l’homme le plus âgé au monde avec ses 145 ans, loin devant la Française Jeanne Calment, qui a vécu jusqu’à 122 ans, rapporte le Daily Mail.

Cependant, Gotho souhaiterait désormais quitter notre monde. Il est le seul vivant parmi ses 10 frères et sœurs, ainsi que ses quatre femmes, dont la dernière est morte en 1988.
Tous ses enfants sont également morts, et maintenant il vit parmi ses petits-enfants, arrière petits-enfants et arrière-arrière petits-enfants.

Publicité

Le citoyen de Sragen, en Indonésie été interviewé par des journalistes régionaux, et il a dit qu’il a traversé beaucoup de choses et qu’il aimerait mourir maintenant.
« Ce que je veux c’est de mourir, » dit-il. «Mes petits-enfants sont tous indépendants. »

Suryanto, le petit-fils de Mbah, dit que son grand-père se prépare pour sa mort depuis qu’il avait 122 ans, mais la mort ne semble jamais venir avant d’ajouter: « Sa pierre tombale, il l’a faite en 1992. C’était il y a 24 ans ».

Faute de vérification indépendante, son record ne sera probablement pas enregistré. Sinon il  rejoindrait  d’autres sans dossiers certifiés qui sont prétendument plus vieux que Mbah – James Olofintuyi âgé de 171 ans du Nigeria et Dhaqabo Ebba de l’Ethiopie âgé de 163 ans.

PAY-Mbah-Gotho-2JPG

Publicité

Ces jours-ci, ses petits-enfants disent que Mbah s’asseoit la plupart du temps à écouter de la radio parce que sa vision est trop mauvaise pour regarder la télévision.
Pendant les trois derniers mois, il a dû être nourri à la cuillère et baigné car il est de plus en plus fragile.
Lorsqu’on lui a demandé quel est son secret de longévité, Mbah a répondu: « La recette est juste la patience. »

Latest Posts

Partager.

Commentaires

Commentaires

4 commentaires

Laissez une réponse

---