Londres : Découvrez la nouvelle mode qui cartonne : le «before… work» des morningophiles

0

Une nouvelle tendance venue des États-Unis, séduit de plus en plus. Se lever tôt pour vivre mieux ! On les appelle les morningophiles. Ils se lèvent à 5h le matin pour faire la fête, méditer ou faire du sport. A Londres, le nouveau concept en vogue consiste à aller faire la fête le matin avant d’aller travailler.

Depuis un moment, les soirées du matin, où l’on se trémousse sur fond de musique électronique, un jus de fruit frais à la main, prolifèrent, sur le modèle des « Morning Gloryville » londoniens (comment faire la fête le matin, sans alcool, avant d’aller travailler). «On a commencé  avec seulement 26 personnes», explique Samantha Moyo, cofondatrice. «Maintenant, on est plusieurs milliers à chaque fête, et on est présents dans seize villes», comme Paris, New York, Bangalore ou Tokyo.

Publicité
 

«Certaines tribus célébraient jadis la vie en dansant aux premières lueurs de l’aube. C’est ce que nous faisons, plusieurs milliers d’années plus tard, dans un environnement urbain», ajoute-t-elle. «L’idée, c’était aussi de faire la fête sans alcool et sans drogue».

A Paris, on se lève pour les fêtes Wakatepe. « Le matin, c’est devenu cool », assure leur jeune cofondateur, Olivier Ramel, 24 ans, tout juste diplômé d’une école de commerce et témoin vivant d’une étonnante inversion du « cool » chez le jeune Parisien : « Quand tu postes une photo de running à 6 heures du matin sur Instagram, on ne te dit pas “T’es malade”, mais “Respect, tu maîtrises”.

C’est un moment de déconnexion et de reconnexion avec soi-même. Ceux qui sortent tard le soir ne font rien de leur vie. »

A Rennes, Anne-Claire Loaëc a lancé les Good Morning Rennes, avec deux autres trentenaires. Venir à 7 heures, un jeudi matin, déguisé. Les 300 places à 5 euros ont immédiatement trouvé preneurs.

Publicité

« Des 20-40 ans, surtout », a observé l’organisatrice qui, avec une amie, pratiquait déjà la marche hebdomadaire au petit matin, horaire garant d’une absence d’imprévu. « Il y avait aussi des retraités et des enfants avec le cartable sur le dos. Le décalage apporte de la bonne humeur. Cela casse tellement la routine de se lever pour mettre un déguisement et aller faire la fête ! »

Cette nouvelle manière de faire la fête tôt le matin, a pris de l’ampleur à tel point que cela est devenu un fait anodin. Est-ce bénéfique pour toutes ces personnes qui accueillent le jour d’une façon désormais particulière ? Dans tous les cas, c’est ce que pensent tous ces morningophiles qui se voient comme les nouveaux maîtres du jour.

(Visited 501 times, 1 visits today)



Latest Posts

Partager.

Commentaires

Commentaires

Laissez une réponse