Mauritanie: Un jeune blogueur condamné à mort pour blasphème

1

La peine de mort a été confirmée jeudi dernier en Mauritanie pour un blogueur détenu depuis janvier 2014 pour un article jugé blasphématoire envers le prophète Mahomet.

Publicité
 

Mohamed Cheikh ould Mkheitir, 30 ans, est un Maure blanc de la Mauritanie. Titulaire d’une licence en gestion, il était comptable dans la ville portuaire de Nouadhibou, la capitale économique du pays, jusqu’au 2 janvier 2014 où il est mis aux arrêts par la police.

Il lui est reproché la publication sur facebook, d’un intitulé « La religion, la religiosité et les forgerons ». Dans ledit texte Il dénoncerait la société de castes qui prévaut toujours en Mauritanie  comme ailleurs en Afrique de l’Ouest chez les grands groupes ethniques mandingues, peuls, wolofs et soninkés. Mais nos confrères de KOACI apprennent que dans ses écrits Mohamed Cheikh ould Mkheitir  fait une comparaison entre l’attitude qu’il juge « sectaire et tribale » du Prophète Mahomet envers les Juifs d’Arabie du VIIe siècle et celle des Zwaya (groupes traditionnels religieux en Mauritanie) à l’égard de la caste des forgerons.

D’abord condamné pour mécréance, Mohamed Cheikh ould Mkheitir a vu les charges qui pésaient contre lui être requalifiées. La cour d’appel de Nouadhibou a décidé de le recondamner cette fois pour « mécréance » et cela est important, car c’est une accusation moins lourde selon le Code pénal. L’affaire est maintenant renvoyée vers la Cour suprême qui doit apprécier la sincérité du repentir de Mohamed Cheikh ould Mkheitir et éventuellement décider d’une relaxe du détenu.

Publicité

Cela fait maintenant deux ans et trois mois que Mohamed Cheikh ould Mkheitir a été arrêté. Si l’opinion mauritanienne avait salué à l’époque sa condamnation à mort, plusieurs ONG internationales dont Amnesty international avaient dénoncé cette arrestation et demandé l’annulation de la condamnation à mort, selon le site afriquenewsinfo. Aujourd’hui, une porte de sortie semble se dessiner même si pour l’instant l’accusé reste condamné à mort.

(Visited 1 182 times, 1 visits today)



Latest Posts

Partager.

Commentaires

Commentaires

Un commentaire

Laissez une réponse