Nigeria: l’ex président Goodluck Jonathan accusé d’avoir dépensé 11 Milliards $ dans des prières contre Boko Haram

0

L’ex président Nigérian Goodluck Jonathan est accusé d’avoir utilisé près de 11 milliards de dollars pour des prières spéciales contre le groupe Boko Haram

Les révélations viennent de l’ex directeur général de la Nigerian National Petroleum Corporation (NNPC) Monsieur Aminu Baba-Kusa. Ce dernier avait fait savoir à un tribunal à Abuja que l’administration de l’ex Président Goodluck Jonathan  a dépensé plus de 2.2 billions de Naira soit un équivalant de plus 11 milliards US dans des prières spéciales contre la secte religieuse Boko Haram.

Publicité
 

L’ex directeur de la NNPC  a fait ces déclarations dans le cadre de son témoignage portant sur un détournement des fonds destinés à l’achat d’armes sous l’ex Colonel à la retraite, Sambo Dasuki. Ce dernier était le conseiller à la sécurité nationale, rapporte nos confrères de koaci.

Avant le décaissement, Baba-Kusa a précisé s’être rapproché du colonel Sambo Dasuki et a échangé avec lui sur les questions liées à Boko Haram. Selon ce témoin, il a suggéré à Sambo Dasuki qu’il est opportun d’essayer de combattre le groupe terroriste par des prières et son interlocuteur a approuvé l’idée en 2013 après sa prise de fonction.

L’ex directeur de la NNPC, Baba-Kusa a laissé également entendre qu’il avait sponsorisé des religieux afin que ces derniers organisent des rencontres spirituelles à Abuja, Zaria, Kano, Sokoto, Maiduguri, Kaduna et en Arabie Saoudite sur la période allant de 2013 à 2015. Les bénéficiaires selon le témoin pouvaient  percevoir des sommes allant de 500,000 à 30 millions de Naira en fonction de leurs besoins, leurs voyages, leurs dépenses au pays et à l’étranger pour la Oumra (une forme de pèlerinage à La Mecque) et le Hajj. Sur ces donations, l’ex parton du NNPC a attesté que la démarche n’était pas formelle.

Publicité
 

Des dessous de cette révélation, précisions que Sambo Dasuki est au centre d’une affaire de blanchiment d’argent et de détournement de fonds destinés à l’achat d’armes pour les militaires du Nigeria. Le Colonel à la retraite a été arrêté par le Département de la Sécurité d’État (DSS), le 1er décembre 2015 et remis à la Commission contre le Crime Économique et Financier (EFCC).

(Visited 4 075 times, 1 visits today)



Latest Posts

Partager.

Commentaires

Commentaires

Laissez une réponse