Nigeria: un père met son fils en vente. Découvrez pourquoi!

0

Au Nigéria, un homme a été arrêté pour avoir voulu vendre son fils afin de se servir de l’argent récolté pour organiser les obsèques de sa défunte mère. Le père indélicat et son acolyte, tous deux âgés de 30 ans, sont apparus, mercredi 12 juillet, devant la Cour d’Iyaganku, Ibadan, principale ville de l’Etat de d’Oyo, dans le sud-ouest du Nigeria.

Les noms des accusés ont été communiqués. Il s’agit de Haruna Sule, le père du garçon, et son ami Abdulfatai Quadri. Ils ont été accusés de conspiration, et d’une tentative présumée de vendre un enfant de six ans.
L’incident très insolite, s’est produit dans la région d’Agbowo Ogbomoso, le 21 juin dernier. Selon le procureur Oriola James, le père du garçon et son ami AbdulFatai auraient entrepris de vendre le garçon.

Publicité

Le père du gamin, Haruna Sule, aurait déclaré à la police que sa mère était morte et qu’il cherchait désespérément de l’argent pour lui offrir des obsèques dignes. En réfléchissant à ce qu’il fallait faire, il a dit qu’il a appelé son ami, Abdulfatai, pour trouver un acheteur de son fils, Saka Sule, afin de recueillir des fonds pour l’enterrement de sa mère.

Une caution de 100.000 nairas, le procès reporté

Il a expliqué en outre, que son ami a appelé pour l’informer qu’il avait finalement obtenu un « client » disposé à acheter le petit garçon innocent. Mais c’est ce présumé futur acheteur qui a informé la police du plan funeste qui avait été mis en place.

Lorsque les accusations ont été portées aux accusés, ils ont plaidé non coupable.

Publicité

Le magistrat en chef, Taiwo Oladiran, a accordé la caution de 100 000 nairas aux accusés, et a ajourné l’affaire au 31 août pour une audience.

Le trafic d’êtres humains et d’organes humains est une pratique très courante au Nigeria. Le pays est régulièrement cité par les organisations internationales des droits de l’homme, et les ONG.


Latest Posts

Partager.

Commentaires

Commentaires

Laissez une réponse

---
!-- Quantcast Tag -->