USA: nouveau scandale dans la famille de Donald Trump

0

Décidément, les scandales dans le camp de Donald Trump ne cessent d’enfler de jour en jour. Après les reproches faits à Melania Trump pour avoir plagié le discours de Michelle Obama prononcé à la convention des démocrates en 2008, c’était autour du richissime américain de faire face à une affaire de tentative d’agression s*xuelle sur Jill Harth sa maquilleuse en 1997. Comme ci cela ne suffisait pas, un nouveau scandale vient encore de surgir dans la famille Trump.

Publicité
 

Selon le figaro qui relaie cette information rapportée également par plusieurs médias américains, Mélania Trump aurait travaillé illégalement aux États-Unis. Autrement dit, la femme du candidat des républicains y a travaillé en tant que « sans papier ». Même si cette dernière a tenté de rassurer qu’elle avait toujours été conforme aux lois américaines sur l’immigration, le quotidien New York Post a publié dimanche et lundi des photos dénudées de Madame Trump, prises à New York, en 1995, pour l’ancien magazine français « Max ».

Pourtant Mélania Knauss, son nom de jeune fille à cette époque, avait toujours laissé entendre qu’elle avait commencé à travailler aux États-Unis en tant que mannequin en 1996. Face à cette difficulté, Mélania Trump a répondu sur son compte Twitter à ce qu’elle qualifie de journalisme « inexact et de la désinformation quant à (son) statut au regard de l’immigration (américaine) en 1996« .

Tout récemment encore des informations circulaient dans les médias américains, selon lesquelles madame trump aurait falsifié ses diplômes, par le fait que certaines informations contenues dans son CV, ne sont pas conformes à la réalité.

Publicité
 

Pour le site Politico, l’ancienne mannequin slovène n’a pas mentionné l’année 1995, celle qui fait précisément débat. « J’ai toujours été en règle avec les lois américaines sur l’immigration« , indique Melania Trump, devenue citoyenne américaine en 2006.

(Visited 4 305 times, 2 visits today)



Latest Posts

Partager.

Commentaires

Commentaires

Laissez une réponse