Togo: Un Pasteur appelle aux réformes profondes au sein de l’ONU…Voici ses raisons

3

Un Pasteur très connu au Togo et en déhors appelle aux réformes au sein de l’Organisation des Nations Unies (Onu). Pourquoi ?

Selon le pasteur, Komi Edoh, dans une note dont copie nous est parvenue, également président du Mouvement Martin Luther King (MMLK),  « La Voix des sans Voix », l’institution qui a tout le pouvoir pour freiner  certains dérapages des dirigeants, reste muette. Cet homme de Dieu parle du laxisme ambiant à l’actif de l’Onu devant des atrocités.

Publicité
 

« Il est inadmissible que devant les violations flagrantes des droits humains et des principes démocratiques de par le monde, l’ONU devient spectatrice, muette et se limite à des condamnations singulières et vagues », lit-on dans la note du Pasteur citant « Les cas qui sont légions et celui du Gabon reste le plus récent ».

« Que dire de la CORÉE DU NORD, qui est un État extra-terrestre comme vivant sur une autre planète avec des exécutions extrajudiciaires des personnalités qui ne partagent pas l’opinion du monarque dictateur ? Pourquoi  cette lâcheté et ce laxisme d’une telle organisation qui a tout le pouvoir de sanctionner et de faire fléchir ces pays membres  contrevenant ses principes et ses résolutions », s’interroge le Pasteur qui qualifie l’Onu en ces termes : « ONU, BOITE VIDE ET CLUB D’INTÉRÊT, TU MÉRITES DES RÉFORMES PROFONDES AFIN DE T’ADAPTER AUX RÉALITÉS DE NOTRE ÉPOQUE ! ».

Le MMLK  » demande aux peuples des nations planétaires de se mobiliser pour exiger à la prochaine Assemblée Générale  des reformes au sein des nations unies pour qu’elle devienne véritablement une organisation à l’écoute des cris de détresse et de malheurs des victimes d’injustice, d’oppression, d’autocratie et de despotisme.  Le MMLK dit oui à l’ONU des peuples et non  à celle du club d’amis et d’intérêts », peut-on lire dans la note.

Publicité

Il faut le dire, le MMLK et son pasteur sont les seuls mouvements qui mettent la pression sur le pouvoir de Faure Gnassingbé. Surtout quand il s’agit des questions de droit violé. Le mouvement intervient beaucoup et aide les citoyens togolais brimés par le gouvernement ou les employeurs dans différentes sociétés de la place à rentrer dans leur droit. Il a été jeté plusieurs fois en prison. Mais, sa détermination à voir un Togo où les droits humains sont respectés reste sa préoccupation
Yao Junior L.

(Visited 450 times, 1 visits today)



Latest Posts

Partager.

Commentaires

Commentaires

3 commentaires

Laissez une réponse