Patrick Njoroge, un gouverneur exceptionnel à la banque centrale kényane

0

 Patrick Njoroge s’est fait connaître à l’échelle internationale après sa nomination à la tête de la banque centrale par le président Uhuru Kenyatta. Très vite, il va alimenter les choux gras de la presse Kényane lorsqu’il va catégoriquement refuser tous les avantages que lui confère son service notamment une somptueuse résidence et des véhicules de service. Le grand public va alors découvrir l’étonnant style de vie du nouveau chef de la BCK.

Selon Ecceafrica, Patrick Njoroge est né dans la région de Circa en 1961, il termine ses études secondaires au lycée de Mangu. Il passe son A-level Degree au Strathmore College à Nairobi. Il entre à l’université de Nairobi pour faire des études en économie. En 1983 il obtient la licence en économie puis deux ans plus tard une maîtrise. De 1987 à 1993 il sortira de l’université américaine de Yale avec un doctorat en économie. Quelques mois plus tard il retourne au Kenya. En 1995, il s’installe à Washington DC où il travaille en tant qu’économiste pour le FMI. De 2005 à 2006, il dirige une mission du FMI sur l’ile Dominicaine. Il exerce  à partir de 2006, les fonctions de chef de division adjoint du département des finances du FMI. Son travail est irréprochable et si impressionnant, qu’en 2012, on le nomme conseiller du directeur général adjoint du FMI. C’est à ce poste que le président Uhuru Kenyatta le sollicite pour diriger la Banque Centrale Kényane le 13 octobre 2015.

Publicité

Patrick Njoroge fait la une de nombreux journaux lorsque les médias apprennent sa décision de refuser la résidence de service et les trois voitures de luxe, qui sont des avantages liés à son nouveau poste. On apprend alors que le nouveau gouverneur de la Banque Centrale Kényane est un membre de l’Opus Dei (en latin « Œuvre de Dieu » NDLR). Il s’agit d’une prélature, une institution de l’église catholique dont la mission est de promouvoir les valeurs de Dieu, celles du Christ, à travers sa vie quotidienne. Selon les rares informations obtenues sur le sujet, Patrick Njoroge aurait adhéré à cet ordre pendant ses études à Yale. A cause de sa foi, Patrick Njoroge ne vit donc pas comme « monsieur-tout-le-monde ».

Bien que ses revenus financiers soient bien élevés Patrick Njoroge a toujours vécu en communauté avec les membres de son obédience religieuse au lieu de vivre dans ces somptueux appartements qu’on le lui a toujours proposé. De plus, il distribue presque tous ses revenus aux pauvres, il ne retient dans ses poches que le strict minimum pour sa survie comme le recommande les préceptes de l’Opus Dei.

Le peuple et les médias locaux kényans lui ont rendu de multiples éloges à cause du  fait qu’il ait refusé tous ces biens matériels  dans un pays où le niveau de vie des membres du gouvernement est exorbitant. D’après   Patrick Njoroge,

 « aux yeux de Dieu, ce n’est pas le succès financier de votre travail qui importe, mais l’amour que vous y mettez ».

L’illustre personnage de 54 ans est célibataire. Il a par ailleurs décliné l’offre du premier ministre lorsque ce dernier lui a proposé’ une femme en mentionnant que son célibat est un choix personnel même s’il n’est pas définitif.

Publicité

Patrick Njoroge a passé le plus clair de son temps à lutter pour la protection des cours du Shilling kényan. Il continue à mettre le plus d’amour possible dans son travail comme l’enseigne sa foi.

Qu’en pensez-vous ?

Latest Posts

Partager.

Commentaires

Commentaires

Laissez une réponse

---