Pelé va vendre aux enchères une partie de sa collection personnelle

0

La société de ventes aux enchères américaine Julien’s Auctions a annoncé jeudi 10 mars que la légende brésilienne du football Pelé va mettre en vente aux enchères à Londres du 7 au 9 juin prochain plus de 2000 objets, trophées et souvenirs amassés durant sa glorieuse carrière, nous rapporte afrique 360.
Les recettes de la vente, présentée comme sans précédent, pourraient dépasser le million de dollars. Ces objets couvrent « toutes les étapes de sa carrière », de son premier contrat avec Santos en 1956 à son engagement caritatif.
Selon Julien’s Auctions, la pièce de choix de cette collection est une réplique de la Coupe Jules Rimet reçue par Pelé pour le titre de champion du monde 1958 qui pourrait se négocier jusqu’à 600.000 dollars.
Parmi les objets en vente, le ballon avec lequel Pelé a marqué en 1969 le 1000e but de sa carrière dont l’estimation basse est de 40.000 dollars, ses médailles pour les titres mondiaux 1958, 1962 et 1970 (100.000 dollars chacune), des maillots, shorts et chaussures portés lorsqu’il était joueur de Santos, de l’équipe du Brésil ou encore du New York Cosmos.
« Après avoir donné une partie significative de ma collection à la ville de Santos, j’ai décidé de permettre aux supporteurs et collectionneurs d’accéder aussi à une pièce d’histoire », a indiqué celui qui est présenté comme le meilleur joueur de l’histoire.
« Je donnerais une partie de la recette de cette vente à Pequeno Principe, l’un des plus importants hôpital pour les enfants du Brésil », a-t-il ajouté.
Pelé a marqué 1.281 buts en 1.363 matches au cours d’une carrière qui s’est étendue des années 1950 aux années 1970.
Né le 23 octobre 1940 dans un foyer modeste de la ville de Tres Coraçoes, dans l’Etat de Minas Gerais (sud-est du Brésil), Edson Arantes do Nascimento a gagné trois titres mondiaux avec la sélection brésilienne en 1958 (alors qu’il n’avait que 17 ans), 1962 et 1970.

Publicité
 
Publicité
(Visited 133 times, 1 visits today)



Latest Posts

Partager.

Commentaires

Commentaires

Laissez une réponse