Gabon: Après la réélection d’Ali Bongo, l’Union Européenne crache ses vérités

7

Suite à  la confirmation de la réélection d’Ali Bongo par la Cour  Constitutionnelle, l’Union Européenne vient de réagir.

Dans son communiqué, la diplomatie de l’Union européenne exprime une certaine amertume envers le gouvernement gabonais.

Publicité

D’abord, Federica Mogherini et le commissaire à la Coopération internationale, Neven Mimica, regrettent le fait que la mission d’observation n’ait eu qu’un accès « très limité » au processus de traitement des contentieux électoraux « contrairement au protocole d’accord » signé avec Libreville. L’Ue regrette aussi que la mission de l’équipe de juristes dépêchés par l’Union africaine «n’ait pu être exploitée davantage ».

Dans ces conditions, estiment les hauts diplomates européens, le verdict est sévère : « La confiance du peuple gabonais concernant l’intégrité du processus électoral, dit le communiqué, peut légitimement être mise en doute

Dans la suite, l’Union européenne a appelé, les acteurs politiques à faire preuve de retenue et à refuser la violence. Selon elle, « une réponse politique » peut restaurer la confiance et « donner une véritable légitimité aux institutions ». Pour elle, il faudra à l’avenir réformer le système électoral gabonais dans le but de le « rendre plus crédible ».

Pour finir, l’UE formule le vœu que l’Union africaine et l’ONU recherchent avec le Gabon « une solution pacifique et juste ».

Avant l’Union Européenne, les Etats-Unis, la France et le Maroc avaient également faire savoir leur position après les résultats de la cour constitutionnelle.


Latest Posts

Partager.

Commentaires

Commentaires

7 commentaires

  1. Pitié pour UE et la France en particulier leGABON à fermé le robinet et bienvenu le chômage en France. Laissez mon Président ALI BONGO EN PAIX et le GABON avec.votre Jean pipong RDV en 2025,si il peut MERCI d’avoir essayé.

  2. Étienne Saaboundo sur

    Lieu doit attendre celui les autorité désignent comme président pour coopérer avec lui mais elle ne doit pas dire que telle ou telle candidat qu’elle veut voir président. Bravo au Gabon de bien trouver un dénouement légal et paisible.

  3. Sambieni inoussa sur

    Ils n’ont qu’a aller se faire foutre.le Gabon c’est l’Afrique pas l’europe. La cour a tranche point barre. Une institution africaine peut elle aller donner des injonctions en Europe? D’ailleurs c’est parcequ’Ali bongo refuse maintenant de brader les ressources naturelles de son pays qu’ils s’acharnent contre lui. Il suffit qu’on menace leurs interets et bonjour la cause. Assez La France -Afrique on veut la paix en Afrique.

  4. La cours constitutionelle gabonaise na pas fait le recomptage des scritins.ils sont tous les imbéciles,les voleurs des voies de ping.

  5. sossaminou ricardo sur

    bande d’enfoiré vous vouliez avoir un acces total a l’electorat pour mieu faire vos **** afin de placer votre karasu au trone . occupez vous de vos fesses

Répondre à sossaminou ricardo Annuler la réponse

---
!-- Quantcast Tag -->