Robert Mugabe propose la « castration » pour les  »monstres » qui v*olent les enfants

0

Le président Robert Mugabe a mis au point une solution au taux croissant de cas de v*ol et de maltraitance des enfants. Il a dit que la castration des v*oleurs et des agresseurs d’enfants est le meilleur moyen d’endiguer le vice. Le président zimbabwéen l’a fait savoir à l’occasion de la fête d’anniversaire de ses 92 ans aux Monuments du Grand Zimbabwe le samedi 26 Février.

Publicité

Mugabe soutient qu’il ne comprend pas cette attitude absurde des gens qui abusent des mineurs…
« Quel genre d’impulsion s3xuelle qui pousse à abuser d’un enfant? Je me demande quel châtiment serait suffisant pour ces personnes » dit-il. «Pouvez-vous suggérer comment ces monstres brutaux parmi nous qui v*olent les bébés doivent être punis … Burdizzo (dispositif de castration) Nous devrions en faire des bœufs, certaines personnes devraient être des bœufs »

Cependant, Mugabe a noté que le gouvernement va attirer la colère des défenseurs des droits de l’homme s’il devrait appliquer un tel plan.
« Encore une fois, les gens des droits de l’homme diront que la sanction est trop sévère. La charia dit que si vous utilisez votre main pour voler, cette main doit être coupée. Maintenant, qu’est-ce que vous utilisez pour sanctionner les abus d’enfants? Je pense que ce que vous utilisez devrait être coupé. Ils vont aller chercher un artificiel (je) pense », a t-il dit au milieu des rires et des applaudissements des milliers de villageois qui ont bravé les averses légères qui ont caractérisé l’événement.

La proposition semblait obtenir le soutien du vice-président Phelekezela Mphoko et le ministre des affaires des femmes Nyasha Chikwinya, rapporte le Zimbabwe Southern Eye.




Latest Posts

Partager.

Commentaires

Commentaires

Laissez une réponse