Russie: une fille de 8 ans née avec le cœur hors de la poitrine (vidéo)

0

Une fille de huit ans avec le cœur hors de la poitrine est actuellement aux États-Unis pour suivre un traitement.

Virsaviya Borun, qui est née en Russie, souffre du syndrome de Cantrell, qui touche cinq personnes sur un million. Son cœur n’est protégé que par une mince couche de peau. Il lui manque son diaphragme, une partie de ses muscles abdominaux, des os de la poitrine.

Publicité

Son histoire incroyable est apparue pour la première fois sur les réseaux sociaux en 2015, lorsque sa mère, Dari Borun, a lancé une campagne de financement pour recueillir des fonds pour le traitement de sa fille. La campagne avait généré plus de 95 600 dollars.

 

Jesus is our best protein 😍 our prayers and happiness always helps to handle hard situations✊🏼our happiness brings love and joy to other people life’s because Jesus is in us 🙏🏾✝️ we are alive , we are happy , we are strong , we are healthy just because my Lord strengthens us and sees how hard we trying 🙌🏻 all the glory to Him for who we was and who we became👏🏽Take your daily protein and your daily Jesus and you will see a great difference not only in your body but also in your soul and spirit 👑✨💎 @fit_thick_riri #fitThickRiri #staystrong #jesuslovesyou #ilovejesus #jesuslifestyle #godisgreat #godisgood #jesuswarriors #myprotein #healthyliving #healthylife #healthylifestyle #fromskinnytofit #prayerworks #ibelieve #VirsaviyaWarrior #VirsaviyaArtHeart #prayforBathsheba #teamBathsheba

Une publication partagée par ✨💎@fit_thick_Riri💎✨ (@dariborun) le

Mme Borun s’était alors rendue en Floride avec Virsaviva pour une opération chirurgicale qui n’a pas eu lieu car les docteurs l’avait informée que la tension artérielle de la gamine était trop élevée pour une opération.

Virsaviya, qui aime la danse et le dessin, a fait l’objet d’un documentaire réalisé par BBC en février dernier. Dans ce documentaire, elle avait déclaré:

«  Voici mon cœur. Je suis la seule à l’avoir ». « Quand je m’habille, je mets des vêtements doux pour le protéger ».

« Je me promène, je saute, je cours, je ne suis pas censé courir mais j’adore courir ».

Publicité

Mme Borun a également révélé que les médecins l’ont avertie que le pire pourrait arriver au moment inattendu.

« Ce n’est facile pour Virsaviya de vivre avec son cœur hors de la poitrine à cause de sa fragilité. Elle doit être prudente, elle doit éviter de tomber car cela pourrait être vraiment dangereux.

Si l’histoire de cette fille refait surface sur les réseaux, c’est après la publication d’une vidéo intitulée VirsaviyaWarrior publiée sur YouTube ce lundi par sa mère.


Latest Posts

Partager.

Commentaires

Commentaires

Laissez une réponse

---
!-- Quantcast Tag -->