Santé: Comment choisir le s3xe de son futur enfant

0

Le saviez vous? votre alimentation peut déterminer le s3xe de votre enfant.

Selon des études rétrospectives sur des femmes qui avaient plusieurs enfants du même sexe, il a été possible de faire le classement suivant:

  • Alimentation où le rapport sodium/potassium sur calcium/magnésium était supérieur à 5
  • Alimentation où ce rapport était inférieur à 2,8
  • Alimentation où ce rapport se situait entre ces deux paramètres.

Par la suite l’anonymat de l’étude a été levée et il a constaté que celles qui avaient une habitude alimentaire où le rapport supérieur à 5 était à 90 % des mamans de garçons. 80% des femmes ayant le régime alimentaire avec le rapport sodium/potassium sur calcium/magnésium,  inférieur à 2,8 étaient des mères de filles.

Publicité

Selon le Docteur François Papa, l’alimentation de la maman influence dans les voies génitales le tri des spermatozoïdes, porteur soit du chromosome X soit du chromosome Y ».

Le régime alimentaire dit « fille » repose sur une alimentation riche en calcium, en magnésium et pauvre en sodium et en potassium. Concrètement, mesdames si vous désirez avoir une fille, il vous faudra consommez beaucoup de: Lait et manger des yaourts, du beurre, des fromages type emmenthal, gruyère, chèvre frais, comté, des fruits secs (amandes, cacahouètes, noisettes etc.)

Vous devriez éviter également de trop saler vos repas. La charcuterie également sera à proscrire

En revanche si c’est un petit garçon que vous désirez, il vous faudra avoir une alimentation salée évitant les laitages. Privilégiez la viande et les poissons, le pain, les fruits et bannir le lait, le fromage et les pâtisseries.

Le régime Stolkowski, ça vous dit ?

Eminent biologiste, Joseph Stolkowski est l’homme qui a réussi à mettre en évidence l’influence du régime alimentaire sur le sexe du fœtus. Ses recherches ont d’abord été effectuées sur des animaux dans les années 60 et elles ont finalement prouvé que l’alimentation de la future maman influence le tri des spermatozoïdes dans les voies génitales.
Il « suffirait » donc de favoriser le passage des spermatozoïdes Y pour avoir un garçon ou X pour avoir une fille, et ceci via l’alimentation.

Publicité

 

Conclusion, les femmes ayant eu un régime alimentaire hypocalorique au moment de la conception auraient plutôt tendance à accoucher d’une petite fille tandis que celles ayant consommé des plats caloriques auraient des garçons.

Si le régime Stolkowski vous tente, prenez avant de le mettre en place conseil auprès de votre gynécologue. Le régime doit respecter vos besoins nutritionnels afin d’éviter les carences. Mais surtout, prenez bien conscience du fait qu’il s’agit d’un régime extrêmement contraignant et que les résultats ne sont pas garantis.




Latest Posts

Partager.

Commentaires

Commentaires

Laissez une réponse