Allemagne: Un match de football se solde sur le score 0-43, la police arrête le gardien

2

Pour un match de football amateur, il ne pourrait pas avoir mieux en parlant de buts. Une équipe allemande vient de se faire battre sur un score de 0-43, lors d’un match de football. La police n’a pas eu d’autre choix que d’interpeller le gardien, avant de le relâcher après.

L’histoire s’est déroulée le 11 septembre en Allemagne. Lors d’un match de football organisé au niveau régional entre le SV Vonderort et le PSV Oberhausen. Marco Kwiotek, le gardien de la première équipe a pris une sacrée douche froide. C’est le moindre qu’on puisse dire. Le portier a encaissé 43 buts en 90 min, temps réglementaire d’un match de foot.

Publicité
 

L’équipe perdante, « composées en grande partie de réfugiés syriens, irakiens ou guinéens, évolue à domicile, mais ne dispose alors que de huit joueurs », explique le site Express.de. Évidemment, juste à la première mi-temps, l’équipe est menée à 0-35. Les choses ne vont pas s’améliorer au retour des vestiaires, l’hécatombe, le score final s’affiche 0-43.

Mais l’ »humiliation », n’en restera pas là. Le portier de 25 ans a été interpellé en pleine séance d’entraînement cinq jours après le « drame ». Il a été conduit au commissariat le 16 septembre pour « éclaircir certaines zones d’ombre »

« Nous sommes dans le noir, lâche le manager du club Christian Schröer, sollicité par le quotidien anglais The Sun.  La police ne nous dit pas ce qui s’est passé. Et on ne parvient pas à joindre Marco sur son mobile »

Publicité
 

Toutefois, lselon le site allemand, dont un reporter était présent ce jour-là, Kwiotek le gardien, a été relâché peu de temps après son arrivée au commissariat local.

Depuis lors, le gardien est introuvable, et les supputations vont bon train. « Soit la police le soupçonne d’avoir pris part à des paris illégaux en encaissant volontairement ces 43 buts. Soit c’est son statut de réfugié qui pose problème. Il se pourrait également que la police ne l’ait pas du tout relâché. Ou qu’il ait pris la fuite de crainte d’une nouvelle arrestation, qui le priverait plus longtemps de sa liberté », écrit le journal.  Il ne reste désormais que  sept joueurs au SV Vonderort.

(Visited 29 005 times, 2 visits today)



Latest Posts

Partager.

Commentaires

Commentaires

2 commentaires

Laissez une réponse