Un SDF Français à Conakry: » Je me sens Roi, les filles me draguent, tout le monde m’appelle patron. Pourquoi repartir en France

11

Voici l’histoire ahurissante d’un SDF (sans domicile fixe), qui errait dans les rues de Bordeaux. L’occasion pour lui de découvrir l’Afrique s’est présenté par le biais d’un dealer. Son séjour sera t’il à la hauteur de ses attentes?

Alors qu’il vivait dans les rues de Bordeaux, Bernard Vernier, un Sdf reçoit un jour la proposition d’un Nigérian  consistant à se rendre en Afrique comme Mule. Selon ce Nigérian, cette occasion lui rapporterait 6000 euros à son retour en plus des 1000 euros de frais de voyage, un billet aller-retour offert par le dealer.

Publicité
 

Selon nos confrère de Black-Feeling.com, le Sdf avait été contacté par l’intermédiaire d’un dealer Nigérian vivant à Madrid en Espagne. La mafia Nigériane qui,  pour acheminer sa drogue depuis l’Amérique Latine ou l’Afrique, se servait de mules d’origines africaines, avait renoncé à les utiliser suite aux nombreux désagréments subis. En effet, la drogue se volatilisait dans la nature en même temps que leurs transporteurs, ou même ces derniers ne s’envolaient pas après avoir perçu les 1000 euros de frais de voyage.

Les mules européennes deviennent donc leur préférence. De Bordeaux, Bernard se rend à Madrid où la mafia Nigériane lui donne les derniers consignes et lui fait part des conditions que celui-ci accepte sans difficultés.

Un billet d’avion Madrid –Conakry via Casablanca lui est remis ainsi que 1000 euros pour un séjour d’une semaine au soleil. Contrairement aux mules africaines qui transportaient la drogue dans leur estomac, Bernard lui devrait le faire à travers une mallette camouflée. Et une fois de retour à Madrid si tout s’était déroulé parfaitement, les 6000euros lui seraient versés.

Bernard s’envole donc depuis l’aéroport madrilène de Barajas pour Conakry en Guinée comme prévu avec un escale de 6 heures à Casablanca au Maroc.

Son état marginal de Bordeaux contraste avec la cordialité et l’attention dont font preuve les Guinéens présents dans cette salle d’attente. Des souhaits de bon séjour, aux échanges de contacts téléphoniques, en passant par des recommandations d’adresses d’hôtels et sites touristiques, la discussion ne manque pas de sujets.

Une fois l’avion atterrit sur le sol guinéen, Bernard Vernier est un peu craintif vu que cela représente son premier voyage sur les terres africaines.

Très vite depuis l’aéroport il se rend compte de l’hospitalité des africains. C’est dans un hôtel situé dans un quartier populaire que le contact de la mafia Nigériane le loge. Bernard V. le Sdf, passe la majeure partie de son temps dans les rues de Conakry avec les Guinéens, leur offrant à boire et partageant à manger avec eux également.

Publicité
 

Le Sdf découvre la vie africaine, il est le centre de gravité de ses amis noirs qui lui présentent des filles, et des filles encore. Bernard est traité comme un prince par ses filles qui n’hésitent pas à s’afficher avec lui contrairement à Bordeaux. D’autres le présentent à leurs parents.

Ce changement à 360° conscientise Bernard qui décide de faire faux bond à la mafia Nigériane en prenant la ferme décision de ne plus repartir en Europe et de faire sa vie en Afrique. Il a découvert une facette de sa vie qu’il n’aurait peut être jamais  su à Bordeaux où la perte d’un emploi suivi d’un  divorce brusque l’ont poussé à embrasser la rue.

«  Chou, t’es un blanc et ici t’as plus de chances de vite trouver un boulot… » répète à longueur de journée,  l’une de ses conquêtes bois d’ébène qui s’implique jour et nuit à lui chercher une maison à louer dans la périphérie de Conakry.

Source:Black-Feeling.com

(Visited 8 690 times, 1 visits today)



Latest Posts

Partager.

Commentaires

Commentaires

11 commentaires

  1. Alain JABES sur

    Juste pour rire. Avant les africains disaient  » On le met dans l’avion » moi j’aurai rajouter (mais pour l’Indonésie) et vous verrez Le Président Hollande sera certainement prêt a offrir quelque dispensaires contre une  » destination France. » Aux Antilles on vient de ficeler le Dossier  » Air CoCaïne  » à Santo Domingo 20 ans pour les 4 Français « innocents qui ne savaient pas ce qu’ils transportaient; en France on  » cris au Scandale  » Africains soyez sérieux  » gardez et protégez vos filles préservez vos enfants des trottoirs de Franck Fort et d’ailleurs!!!

  2. georges mbappe sur

    comment peut ont reprocher aux africains d »être hospitalier soyons fier d’avoir donner du sourire à un homme. Sa dépasse toute les richesses en espérant que c pas du complexe

  3. Josiane obiang sur

    Cet type doit être arrêté c’est un trafiquant comment peut il se permettre de publier son histoire comme ci il était un héros en Europe aucun africain n’aurai pu le faire il doit être rapatrié car c’est ce qu’ils nous font et ce quelques soit la raison qui nous pousse à partir de chez nous lui il transporte de la drogue et il vit librement en France on l’aurai déjà arrêté

  4. Ce rat de marraie qui es venu trouver refuge en guinnee devrais etre un sdf en france et un sans papier en guinnee on devrais lui rapatrier dans sa france natal en afrique on fait de immigration choisi donc si en france il n avais de place mm a conakry il n aura pas de place

    • C’est tout les pays du monde qui dois arrêté d’être hospitalier car ont va toujours ce plaindre même si ont est pas raciste,l’humain ne seras jamais satisfait

  5. Qui ne risque rien, n’a rien. Courage Bernard peut etre la chance va te sourire, nul n’est prophete chez lui et surtout que tu t,es vite habitue.

Laissez une réponse