Sommet d’Abuja: des résolutions et des aides pour vaincre Boko Haram?

0

Samedi 14 mai 2016, un mini-sommet s’est tenu à Abuja au Nigeria ayant pour but essentiel le combat contre Boko haram et le développement du bassin du lac Tchad, l’un des derniers bastions de la secte terroriste. Étaient présents à cette rencontre, les chefs d’État du Nigeria, du Cameroun, du Tchad, du Niger, du Sénégal, du Gabon, du Togo et du Bénin.

Le président François Hollande était également invité à ce sommet. Les États-Unis, l’union européenne et la grande Bretagne étaient représentés respectivement par le numéro deux du département d’Etat américain, les chefs de la diplomatie européenne et britannique.

Publicité

A la question de savoir pourquoi la secte terroriste boko haram n’a toujours pas été vaincue, la principale raison évoquée c’est que l’approche militaire reste insuffisante : la formation des militaires n’est pas assez efficace, les stratégies d’attaque aussi, sans oublier la qualité de l’armement etc.

Comme résolutions, la France à travers le président Hollande a promis d’amplifier les efforts dans le combat contre Boko Haram. « Nous devons appuyer les armées de la région. La France prendra toute sa part et je sais que nous pourrons compter sur les États-Unis, la Grande-Bretagne et l’Union européenne pour apporter des fonds… Il est indispensable que la communauté internationale fasse plus », a-t-il insisté.

François Hollande a par ailleurs précisé avoir signé avec le président nigérian Muhammadu Buhari une lettre d’intention en vue d’un accord de défense. Paris qui a déjà affecté 25 millions d’euros pour la coopération avec les armées des quatre pays de la région (Nigeria, Cameroun, Tchad et Niger) et 17 millions d’euros d’aide humanitaire, s’est engagé à lancer un projet de l’Agence française de développement spécifique sur la région du Lac Tchad.

Le chef de la diplomatie britannique, Philip Hammond, a promis une aide de 40 millions de livres (plus de 57 millions d’euros), étalée sur les quatre prochaines années pour soutenir la lutte antiterroriste. Il a indiqué que son pays formera un millier de soldats nigérians.

Publicité

La commission européenne a, pour sa part, annoncé le versement de 50 millions d’euros, qui étaient bloqués depuis juillet 2015 au niveau de l’Union africaine, pour soutenir les armées camerounaises, nigériennes et tchadiennes qui ont formé avec le Nigeria une Force multinationale mixte (FMM), et le versement sur trois ans de 1,7 milliards d’euros d’aide humanitaire et de programmes de développement pour les régions affectées.

Washington pour sa part continuera de fournir des conseillers militaires, du renseignement, de l’équipement, un appui logistique et de la formation. Espérons que toutes ces aides et ces résolutions permettront de vaincre Boko Haram.




Latest Posts

Partager.

Commentaires

Commentaires

Laissez une réponse