Soudan du Sud: les soldats autorisés à abuser s*xuellement des femmes en guise de salaire (Rapport)

1

Un rapport publié le vendredi 11 mars, par les Nations Unies, indiquent que le gouvernement Sud Soudanais n’ayant pas les moyens de payer les salaires, aurait donné son accord aux combattants alliés aux troupes gouvernementales d’abuser s*xuellement des femmes du pays en guise de compensation de leurs salaires, nous révèle le site koaci.
Si cette décision du gouvernement du Sud Soudan s’avère vraie, il faut dire que ces atrocités décrivent un peu plus la gravité du conflit qui sévit dans ce pays. Pourtant, tout récemment, un accord de paix avait été signé entre les différentes parties en conflit.

Publicité
 

Mais cette nouvelle atteinte aux droits de l’Homme et à la dignité de la femme quelques jours après la célébration de la journée internationale de la femme, montre qu’il y a encore du chemin à faire dans la lutte pour le respect des droits de l’Homme en général et de la femme en particulier.

« La situation des droits de l’Homme au Soudan du Sud est parmi les plus horribles dans le monde », affirme Zeid Ra’ad Al Hussein, Haut-commissaire de l’Onu aux droits de l’Homme.
Le conflit sud soudanais qui a débuté en 2013 a causé d’énormes dégâts, et de pertes en vie humaine dans le pays. Des civils ont été tués, brûlés, castrés, pendus, noyés, asphyxiés. D’autres sont morts de faim. Leurs corps ont été abandonnés ou entassés dans des fosses communes.

Publicité

Le nombre total de morts à l’heure actuelle pourrait avoisiner les 300.000 d’après les travailleurs humanitaires. Environ 6,1 millions ont un besoin urgent d’aide alimentaire; 15.000 enfants soldats ont été recrutés ; 200.000 civils sont abrités dans des camps de déplacés de l’ONU.

(Visited 1 704 times, 1 visits today)



Latest Posts

Partager.

Commentaires

Commentaires

Un commentaire

  1. cet accord est vraiment une décision inhumaine. Quelque la situation du pays, un tel acte ne pas être accordé aux soldats. C’est atteindre pudeur des femmes Et multiplié les cas de viol sinon les crimes. Alors, où sont passés les droits de l’homme? Il faudrait que le gouvernement Sud Soudanais revoit cette situation.

Laissez une réponse