Togo : Fin de parcours pour un voleur de moto

1

Triste fin pour un jeune voleur de moto dans la banlieue nord-ouest  de Lomé. Le spectacle a surpris tout le monde. En effet, un jeune la trentaine environ, a trépassé quelques instants après avoir dérobé une moto à son propriétaire.

Après avoir volé la moto, dans la précipitation craignant d’être arrêté et subir le châtiment de la foule qui n’hésite pas ces derniers temps à recourir à la méthode du « pneu au cou »,  le voleur a démarré en trombe.

Publicité
 

Mais dame chance n’était pas de son côté le jour-là. A peine avait-il fait 200 mètres, qu’il a buté contre une voiture en stationnement.

Le choc a été si violent au point que,  le voleur n’a pas eu besoin d’une ambulance pour le secourir, il a succombé sur le champ, laissant la moto dans un état irrécupérable (voir photo).

L’immédiateté du drame a laissé perplexe les témoins qui n’arrivent pas à l’expliquer  mais certains y trouvent des réponses métaphysiques parlant du châtiment divin.

« Je crois que ce qui vient de se passer doit servir de leçon à d’autres jeunes. Je ne peux en croire à mes yeux », témoigne Yvette, témoin oculaire.

A Lomé, de plus en plus de vindictes populaires sont pratiquées par les populations qui, selon elles est la solution face à la clémence de la justice vis-à-vis des prétendus voleurs. Ces populations ne comprennent pas qu’une fois un voleur arrêté et conduit au commissariat, il ressort quelques jours après pour narguer encore ses victimes.

Publicité

Alors la population à recours à la méthode du « pneu au cou »  qui consiste à mettre le pneu au cou du voleur en l’imbibant de carburant avant d’y mettre du feu.

Yao Junior.L

(Visited 2 581 times, 6 visits today)



Latest Posts

Partager.

Commentaires

Commentaires

Un commentaire

  1. YARIS D'OR sur

    c’est vraiment bizarre. et
    c’est ce qui arrive à quelqu’un qui ne veux pas travailler.Que Dieu nous en épargne du vole

Laissez une réponse