Togo: « On m’oblige à livrer mon petit-fils, mais je refusais, et si je ne le fais pas, je mourrai », Témoignage d’une sorcière

0

Les faits se sont produits à plus de 33 km de Lomé, plus précisément à Gbatopé, un village dans la préfecture du Zio. Les faits tels que racontés par les témoins sont émouvants. Comment cela est arrivé?

C’est un jeune garçon que sa grande mère sorcière de son état, a voulu sacrifier aux autres sorciers pour sauver sa vie. C’est au moment que le jeune garçon était seul sous un arbre en train de prendre son petit déjeuner qu’un grand oiseau s’est posé à ses côtés.

Publicité
 

Selon nos confrères de Lomechrono, le jeune, paniqué, a crié au secours aux riverains. Sur le champ, les secours sont arrivés sur les lieux.

« C’est devant cet attroupement que l’oiseau s’est transformé en une vieille dame qui n’était personne d’autre que sa grand-mère paternelle », rapporte le journal qui fait savoir que «la vieille dame a été conduite dans le palais royal en présence de la gendarmerie de Tsévié ».

Lors de son interrogatoire, la vieille a reconnu les faits. Selon elle, « son intention était d’apporter son petit-fils comme contribution au risque de perdre sa vie ».

Publicité

« Je dois apporter la proie aux autres sorciers. On m’a demandé depuis un moment d’apporter mon petit-fils mais je refusais et maintenant si je ne le fais pas, je mourrai. Ce matin, je pensais qu’il était dans le champ avec son papa, mais quand j’ai été là-bas, il n’y était pas. Puisque je m’étais rendue dans le champ en étant un oiseau, mon fils m’avait donné un coup de houe, ce qui explique ma blessure à l’œil et le sang qui coule de mon nez », révèle aux autorités coutumières la sorcière. Elle serait actuellement en garde à vue à la gendarmerie de Tsévié.

Junior Yao L.

(Visited 1 906 times, 1 visits today)



Latest Posts

Partager.

Commentaires

Commentaires

Laissez une réponse