Togo: Il vole un enfant, le met dans un sac. Voici comment l’auteur a failli être brûlé vif

0

Au Togo, il suffit qu’un traité de voleur  ou de malfaiteur pour qu’il soit livré à la  vindicte populaire.  Les populations affirment en avoir assez de la suite à donner par la justice ou la police. Elles préfèrent donc régler définitivement  le compte des malfrats.

C’est ce qui est arrivé à un jeune homme âgé d’une trentaine d’années. Il a frôlé le pire. En effet, nous sommes le 20 Février dernier quand  l’homme dont l’identité reste inconnue, a été pris en flagrant délit de vol d’enfant. Les faits se sont déroulés non loin d’un grand cimetière à Agoé, une banlieue populaire de Lomé.

Publicité

Togo: Il vole un enfant, le met dans un sac. Voici comment l’auteur a failli être brûlé vif

Selon des témoins de la scène,  ce jour-là, le mis en cause a volé un enfant d’à peine  2 ans. Une fois passé à l’acte, il a placé l’enfant dans un sac. Mais, il n’ira pas plus loin. L’indélicat a été pris la main dans le sac. Intercepté  avec son colis, le jeune homme n’a pas nié les faits. D’après ses propos, il a voulu rendre service à un puissant musulman communément appelé  « Aladji » contre de l’argent.

Pour enlever l’enfant, le malfrat a pris toutes ses précautions et a profité d’un moment d’inattention de la mère de l’enfant.  Et c’est à ce moment qu’il a pu prendre le gamin et le mettre dans le sac appelé généralement au Togo, « bafana ».

« Il était sur le point de l’emporter quand nous l’avons arrêté. Il disait que c’est un puissant homme musulman communément appelé Aladji, qui l’a envoyé. Lorsqu’il réussira à lui amener l’enfant, il sera payé pour le travail et tout le monde sait ce que cet Aladji fera de l’enfant », rapportent nos confrères de Lomechrono citant un témoin anonyme. Selon notre source, la population, révoltée, n’est pas du tout allée de main morte avec le kidnappeur.

Publicité

Alors qu’elle était sur le point d’en découdre avec le voleur d’enfant  après l’avoir dénudé, il a été secouru grâce  à l’intervention d’un agent de police. Le kidnappeur d’enfant a été finalement conduit au poste de police pour répondre de son acte. Au Togo particulièrement dans la capitale Lomé et de ses environs, ce genre d’acte est très fréquent.

Yao Junior L


Latest Posts

Partager.

Commentaires

Commentaires

Laissez une réponse

---
!-- Quantcast Tag -->