Tu veux aller à l’aventure en Europe? Lis d’abord mon histoire…

32

J’ ai voulu m’exprimer à travers votre magazine dans le but d’ouvrir les yeux aux éventuels candidats à l’aventure. Il y a deux années, j’ai voulu aller m’installer en Europe précisement en Italie, encouragé par mon cousin et meilleur ami, Cheick. Je travaillais au service juridique d’une banque de la place. Cheick m’a convaincu que je gagnerai plus en m’installant en Italie.

Presque tous les soirs, nous communiquions à travers les réseaux sociaux. Il me racontait la vie de rêve qui était la sienne dans ce pays. Selon ce qu’il me disait, tout baignait pour lui. Il travaillait comme superviseur dans une chaîne de supermarchés où il était grassement payé. Plusieurs fois, il m’avait proposé de tout abandonner pour le rejoindre. Il me parlait constamment des avantages que j’aurais si je venais vivre là-bas.

Il m’avait assuré qu’il m’hébergerait dès mon arrivée et qu’il pourrait m’aider à m’insérer dans son entreprise le temps pour moi de mieux m’intégrer. Au pays, je vivais avec Anna, ma chérie. Elle me suppliait de ne pas y aller. Elle estimait que j’avais déjà une situation stable au pays. Malgré ses conseils, je me suis laissé tenter par les belles paroles de Cheick qui soutenait qu’en Italie, je gagnerais au moins cinq fois mon salaire en plus d’autres avantages.

Publicité
 

Finalement j’ai rejoint mon cousin en Italie. La veille de mon départ, je n’arrivais pas à le joindre. Je n’étais pas inquiet pour autant, car il était au courant de mon arrivée. Néanmoins, je lui ai laissé plusieurs messages sur ses numéros de téléphone et sur les réseaux sociaux. Puis, je suis parti confiant, espérant trouver Cheick à l’aéroport. A mon arrivée, mon cousin n’était pas là. Je l’ai appelé à plusieurs reprises.

A travers un message, il m’a fait savoir qu’il était allé d’urgence en Inde pour une mission et qu’il ne rentrerait pas avant un mois et demi. Son message était bref. En plus, Écoutez les “Coups de la vie” sur il ne me disait pas ce que je devais faire ni où je devais aller. Je ne savais pas quoi faire, car c’était la première fois que je sortais de mon pays. Comme il se faisait tard, je suis resté à l’aéroport jusqu’au matin.

J’espérais croiser un Ivoirien qui accepterait de me guider. Je regardais tous ceux qui allaient et venaient sans oser les aborder. A un moment donné, la police est venue m’interroger. J’ai dû raconter que j’attendais mon frère. J’espérais recevoir un autre message de Cheick. Puis, j’ai vu arriver mon voisin de voyage de la veille. C’était un Ghanéen. Il était surpris de me voir là. Je lui ai raconté que je ne savais pas où aller.

Il m’a dit qu’il était venu récupérer une valise et qu’il m’aiderait à rejoindre la communauté ivoirienne d’Italie. J’étais rassuré. J’ai été bien accueilli par mes compatriotes, mais j’ai compris que je devais très vite me trouver un autre point de chute. J’ai expliqué que j’attendais mon cousin qui était en mission en Inde. Je partageais un studio avec six autres personnes. Je dormais sur mes vêtements.

Une semaine après mon arrivée, j’ai perdu le peu d’argent que j’avais. J’ai dû appeler ma chérie au pays afin qu’elle m’envoie des sous. Je savais qui avait pris mon argent dans le groupe. Mais quand j’en ai parlé, je me suis fait tabasser et jeter à la rue. Ne sachant pas où aller, j’ai rappelé le voisin de voyage ghanéen. Il m’a dit d’un ton sec, qu’il ne pouvait rien faire pour moi. Néanmoins, il m’a donné l’adresse d’un lieu de retrouvailles des Ivoiriens. C’était une sorte de restaurant-dancing, géré par une compatriote.

Cela faisait deux semaines que j’étais en Italie sans domicile fixe et sans nouvelles de Cheick. Il ne répondait plus à mes messages. Je refusais de penser que mon cousin m’avait “doublé “. Il n’oserait pas, me disais-je ? Cheick est comme mon frère. En plus, il n’a pas l’âme d’un mauvais garçon. Sa mission a sans doute été précipitée, essayai-je de me convaincre. La tenancière du restaurant-dancing a remarqué que je n’avais pas pris de douche depuis un moment. Elle m’a invité à en prendre une et à manger.

J’avais l’impression qu’elle venait de m’offrir la lune. Après quoi je lui ai raconté mon histoire. Elle m’a dit que beaucoup d’Ivoiriens venaient passer le temps dans son restaurant et qu’elle essaierait de me trouver un tuteur le temps que mon cousin revienne de l’Inde. Elle m’a permis de dormir un peu, le temps que ses clients arrivent. Vers 2h du matin, je me suis réveillé en sursaut. Vu le boucan, le restaurant était bondé.

On y distillait de la musique de chez nous. Cela a suffit à réveiller en moi la nostalgie du pays. Je ressentais subitement beaucoup de tristesse. Je me suis lavé le visage et j’ai rejoint la dame au restaurant. En y entrant, la première personne que j’ai vue sur la piste de danse, c’était Cheick. Je n’en croyais pas mes yeux. Pour quelqu’un qui était censé se trouver en Inde… Cheick dansait et riait aux éclats

Pour m’assurer que je ne me trompais pas, je l’ai interpellé. Il m’a regardé, puis, gêné, il a essayé de me mener en bateau encore une fois, en me racontant des mensonges. Je venais de comprendre que mon propre cousin m’avait trahi. Je ne sais pas ce qui a motivé une telle attitude, mais je suis sorti du restaurant le cœur sérré. Tout comme bon nombre de nos concitoyens qui vivent dans ce pays-là, sa vie n’était pas aussi reluisante qu’il me le faisait croire.

Publicité

Il partageait un petit appartement avec des compatriotes et se débrouillait avec de petits boulots pour survivre, ai-je appris le lendemain, dans le même restaurant, de quelqu’un qui le connaît bien. J’ai appelé ma copine et je lui ai tout raconté. Elle m’a conseillé de retourner au pays.

Heureusement que je n’avais pas démissionné. J’avais pris une mise à disponibilité de trois mois. Je suis revenu au pays. Aujourd’hui, j’ai eu une promotion. Tout va bien pour moi. Je n’encourage personne à aller à l’aventure, car nos frères qui y sont ne nous disent pas souvent la vérité sur les réalités qu’ils vivent.

 

Source : Go Magazine
Les coups de la vie

(Visited 15 164 times, 1 visits today)



Latest Posts

Partager.

Commentaires

Commentaires

32 commentaires

  1. L’ Europe c est quoi? Au juste? Allez êtres des sentinelles, des ramasseures des vignes et oignons? Avec quels diplomes tu peut êtres intégré? Allez y chacun de nous a ses visions.Tout chemin mene à Rome.

  2. Ce lui qui est visionnaire peut considere cette histoire d’ailleurs ce n’est plus seulement lui qui vecu cet genre d’histoire il ya beaucoup des gents qui ont subit le meme cout que lui donc tenons en compte

  3. Merci pour ton histoire.
    moi j’ai eu ce meme probleme avec mon cousin qui m’a racrocher au nez a mon arriver a Lome pour la premiere fois juste pour vous dire que c’est pas seulement en europe qu’on peut se mettre dans des situations pareil. pardonne ton cousin car ainsi va la vie.

  4. C’est du grand n’importe quoi, 1er point chers frères, cet Mr et un gros menteur, d’un comment il à fait pour obtenir le visa? Sans invitation, et sans réservation d’hôtel? Vraiment mon frère ton histoire n’a pas de quintessence. Stp

  5. tu as perdu du moment ou tu as mis tout ton energie et espoir a une personne tu avait bloque ta capacite de faire, cela ne passe pas en europe seulment meme en Afrique ne te confie a personne agie de tes pleine force

  6. mon frère merci pour d’avoir raconte ton triste histoire.l’europ ses des illusion.rien que lq souffrance.j vient de rentre o pays en passant 3ans de galere en belgique.

  7. TOURÉ AHMED KÉMO sur

    L’ENFAIREQUELQU’EN SOIT LA DOUSSEUR DU PARADI.L’ENFAIRE AUSSI À BESION D’UN PEUPLE . C’EST-À -DIRE TOUT LE MONDE NE PAS FAIRE UNE VIE NOBLESSE ,COMME ON LE DIT SOUVENT<>

  8. Assocle narcisse sur

    Ohh mon DIEU vrèment ton histoire ma toucher au fon du coeur, parce que tres biento moir je voyage en Belgique et je reflechir déjat

  9. vraiment il faut être r3aliste.vouloir fuir à tout prix l’afrique,c’est l’enfoncer un peu plus dans le bourbier où elle se trouve.pitié!

  10. Ce qui veut dire qu’en cote d’ivoire il ya plein de boulot bien payer rien a envier de l’italie ! Meme en rêves cet histoire n’existe pas !

  11. Je comprends pas pourquoi les gens pensent que la personne qui témoigne pourrait mentir.
    En France, il est très dur de trouver du travail même avec la nationalité française selon le métier que l’on veut faire. Les gens d’origines étrangères subissent des préjugés, même s’ils ont fait des études. Si vous n’avez pas de papiers, vous ne pouvez pas travailler. Par conséquent, vous pouvez pas vous installer et vivre convenablement. Les sans papiers sont chassés par l’Etat et renvoyé dans leurs pays d’origine. Vous pouvez vous faire arrêter et renvoyer au pays pour avoir fraudé le bus. En plus il y a beaucoup de contrôleurs ces temps ci. Pour avoir les papiers, les démarches mettent des mois. Et ensuite, si vous avez les papiers, ce n’est pas forcément gagné. Je connais des personnes qui sont venues d’Afrique avec un diplôme en poche. On leur a dit: »Madame, monsieur, votre diplôme n’est pas reconnu en France, vous avez le niveau en dessous du bac ». Même si tu as fait bac+8 en Afrique, ça vaudra rien en France. Il faut recommencer tout depuis le début ou ne pas viser haut (femme de ménage, caisse, et encore ces métiers disparaissent). Une personne que je connaissais est partie en Allemagne, parce qu’on voulait pas lui donner de travail, parce que pas de papiers, parce que pas de travail… c’est le serpent qui se mord la queue. Puis, si vous voulez vous intégrer, on vous fera sentir que la France c’est pas chez vous, même si vous vivez en France depuis 20 ans et que vous vous comporter comme le natif du pays. Parce que vous avez pas la tête du pays.
    Ne pas trouver de travail est très dur et démoralisant. Si vous gagnez peu de sous, les factures vous prendront le peu qu’il vous reste et si vous en gagnez beaucoup ce seront les impôts qui se serviront. Si vous travaillez au noir, vous faites pas choper.
    Si vous voulez partir, il faut vraiment que vous soyez en danger de mort (et encore en France c’est dur d’avoir l’asile politique) ou que le jeu en vaille la chandelle. Je ne peux pas dire à votre place si ça en vaut la peine. Mais ce qui est écrit n’est pas faux. Si vous avez vu le film Samba… c’est criant de réalisme 🙁 .

    Le mieux c’est d’être à l’endroit où le Seigneur veut que vous vous trouviez.

      • anonyùma 2 sur

        vraiment ton message es claire et pulsif je suis content d avoir tes paroles cela dit tu doit y vivre ou a deja vecu en france ou europe mais la vie depent aussi du courage et de la chance que chacun a dans sa vie mais souvent rester ou l on es pas mauvais en soit mais merci pr ton message

    • L’europe n’est pas le paradis. Battons-nous pour le royaume des cieux et non pour aller dans cette puanteur sodomite appelee »europe »

  12. Mensonge! Foutaise! Cette histoire est montee de toutes pieces pour tout simplement decourager les futurs candidats a l’immigration et a l’eldorado europeenne en tout cas moi je suis realiste et optimiste et je partirais a l’aventure en Europe car je sortirais du lot par A ou B,il n’ya rien en Afrique a part le chomage,la faim,la pollution et les faux espoirs point barre

    • purééééééééééééééééééééééé! mais tu es debille mon frere!!!
      c’est quoi cette façon de traité ta mere AFRIQUE? c’est lache de ta part! toi en europe je suis sur qe tu finira escro labas rien que pour de l’argent

  13. DIALO GUE LE PSH sur

    C’est du n’importe quoi cette histoire.
    Première erreur: la police italienne est venue vous interroger, vous avez communiqué en quelle langue?
    Deuxième erreur: tu as vu venir ton voisin de voyage de nationalite ghaneenne; surement il parle l’anglais et toi le francai.
    Troisième erreur: tu es repartis en Côte d’ivoire, avec quel moyen?
    Essayé de nous montrer les bonnes manières qui garantisseront notre insertion dans les pays européens et non nous decourager. L’africain est trop fort dans tout ce qui est mauvais de grâce changeont maintenant. Pronons le positivisme, le courage et l’amour. Un blanc, un chinois, un américain, un arabe, un indien etc…. en Afrique sera bien traité par ses compatriotes et aura un avenir bien tracé en Afrique.

    • mon cher crois tu que si on devrait te donner tous les details l’histoire finirait:
      1-premiere erreur: traducteur français il y en a dans tous les aéroports c’est la moindre des choses
      2-deuxieme erreur: voisin ganheen; dis le monsieur travail au service juridique d’une banque..il peut bricoler en anglais et faire passer le message
      3-troisième erreur: il a appelé sa copine et lui a tout raconté:; mais dis moi un billet aller simple italie-CI ne depasserait pas 500.000; donc sa famille peut lui envoyer ce montant en un temps 2 mouvements.

      alors mon cher l’histoire est pour les adultes et j’ai l’impression que toi tu lis ça comme un conte de fée.
      DESOLE

  14. Grand merci mon frere!!! Jetai meme sur le point daller a letranger. Ton histoire ma beaucoup touché. Ca ma bpc rassuré quand jai appris q tu as repris ton boulo. Du courage mon frere.

Laissez une réponse