Tunisie: Monsieur le Premier ministre, par ici la porte de sortie !

0

Bye Bye, Habib Essid, chef du gouvernement Tunisien. Les parlementaires en ont décidé autrement pour lui. A la recherche d’une nouvelle confiance devant les parlementaires, la surprise a été trop grande. En lieu et place de la confiance recherchée, c’est plutôt la défiance contre son gouvernement dirigé par le Premier ministre.

A travers ce vote de défiance, le Parlement tunisien a sifflé la fin de la récréation au gouvernement  d’ Essid en lui retirant sa confiance. Au total, c’est 118 parlementaires qui ont voté contre, tandis que, 3 ont voté pour et  on note 27 abstentions.

Publicité

Pour rappel, après un marathon de réunions, de rencontres, de tergiversations et de négociations, partis politiques et organisations nationales avaient fini par s’entendre sur l’impératif de changer le chef du gouvernement et surtout le contenu du « Pacte de Carthage ».

En effet, dès son annonce par Béji Caïd Essebsi, l’initiative suggérant la mise en place d’un gouvernement d’union nationale avait recueilli un large soutien, même dans l’opposition. D’où ce vote qui a emporté Habib Essid et son équipe.

Reste maintenant au président Essebsi de choisir un nouveau chef de gouvernement qui sera chargé d’entamer des consultations en vue de la formation d’un gouvernement d’union national

Publicité

                                                                                                                             Yao Junior L.




Latest Posts

Partager.

Commentaires

Commentaires

Laissez une réponse