Tunisie : un homme armé ouvre le feu dans la plage d’un hôtel et tue 37 personnes

1

Pourquoi les hommes sont-ils aussi dangereux envers leurs semblables ? Pourquoi la haine a tendance à prendre le dessus sur l’amour entre les hommes ? Il y a quelques jours, un américain de race blanche âgé de  21 ans ouvrait le feu dans une Eglise de Charleston où il abattait 9 innocentes personnes à cause d’une haine raciale qu’il avait développée dans son cœur.

Publicité
 

Les blessures étant encore très fraiche dans nos cœurs, voici encore un nouvel acte terroriste qui vient de se produire en Tunisie. Trente-sept personnes, dont des touristes étrangers, ont été tuées dans un attentat sur une plage de l’hôtel Imperial Marhaba Resort un complexe touristique de Sousse, en Tunisie.

L’auteur de l’attentat est un étudiant tunisien inconnu de la police, a annoncé vendredi le secrétaire d’Etat aux affaires sécuritaires, Rafik Chelly. Il est « originaire de la région de Kairouan », à une soixantaine de kilomètres à l’ouest de Sousse.

La télévision tunisienne, dans une édition spéciale, montre les opérations de secours sur la plage de l’hôtel, où l’homme armé a ouvert le feu.« Un moment, je me suis dit : mon Dieu, ce sont des coups de feu. J’ai couru jusqu’à la mer chercher mes enfants et nos affaires. En remontant vers l’hôtel, les serveurs et les gardiens n’arrêtaient pas de nous crier : courez, courez, courez ! » raconte à la radio RTE une touriste irlandaise, Elizabeth O’Brien, en vacances à Sousse avec ses deux fils. 

Publicité

 

(Visited 166 times, 1 visits today)



Latest Posts

Partager.

Commentaires

Commentaires

Un commentaire

  1. le sang appelle le sang. pour moi les seuls vrai responsables de tout si on à pas la mémoire courtes sont le trio maudit de sarko, cameron et obama. c’est eux qui ont ouvert les portes de cette enfer en voulant par tous les moyens faire la purge de l’Afrique du nord par leur faux printemps arabe.ils ont tué la guide KADHAFFI et voici les conséquences aujourd’hui sur les pauvres touristes.

Laissez une réponse