USA: Il arrachait avec ses dents des morceaux du visage d’une des victimes

0

C’est horrible. Un étudiant, âgé de 19 à l’université d’Etat de Floride (Sud-Est) a été arrêté par la police alors qu’il arrachait avec ses dents des morceaux du visage d’une victime. L’étudiant a été arrêté sur les lieux d’un double homicide.

Il est soupçonné d’être celui qui a poignardé lundi soir cet homme, John Stevens, 59 ans et son épouse, Michelle Mishcon, 53 ans et  blessé un de leurs voisins. Ce dernier a été vite évacué à l’hôpital pour des soins.

Publicité

D’après les explications de la police,  relayées par les médias, Austin Harrouff, l’étudiant en question, « poussait des grognements. Pendant ce temps, il retirait avec ses dents la chair du visage d’un homme mort, allongé sur la voie d’accès d’une maison de Tequesta, à environ 150 km au nord de Miami ».

Dans quel état l’étudiant était-il avant d’agir ainsi? En tout cas, il est difficile de le savoir. Mais, selon le shérif du comté de Martin, William Snyder,  ce dernier  trouve « déconcertante et inexplicable » l’agression et estime que, l’étudiant aurait pris de la drogue synthétique nommée « sels de bain », « flakka » ou gravier.

Une drogue qui abonde le marché au sud de la Floride où affluent de nombreux touristes. C’est une drogue aux effets puissants et mortelle. Elle est produite en Chine et est chimiquement semblable à des sels de bain.

A en croire le shérif, les premières analyses faites n’ont rien révélées. Elles écartent dans un premier temps, la présence d’héroïne et de cocaïne dans le sang de l’étudiant.

« Je ne vais pas faire de spéculation sauf à dire que nous savons dans notre boulot que les personnes sous l’emprise de la flakka ont ce type de comportement dans lequel elles attaquent leur victime et mordent et arrachent des morceaux de chair », explique William Snyder.

Publicité

Soulignons que, Austin Harrouff faisait partie d’une fraternité sur le campus. Il n’avait pas d’antécédent.  Ce qui a ému les policiers, c’est que, pour maîtriser l’étudiant, la tâche n’a pas été facile. Plusieurs policiers n’ont pas pu le maîtriser, même les  chiens et  le pistolet paralysant pour qu’il arrête de s’acharner sur sa victime n’ont rien donné.

Yao Junior L.




Latest Posts

Partager.

Commentaires

Commentaires

Laissez une réponse