RDC: calme précaire après des violents affrontements entre forces de l’ordre et civils

0

La RDC semble avoir retrouvé le calme, mais d’après nos confrères de RFI, il s’agit d’un calme précaire. Signalons qu’après le massacre qui s’est produit le week-end dernier à Beni, le premier ministre s’est rendu dans ladite localité mardi 16 Août. A l’issue de sa visite dans cette ville du nord-kivu, Augustin Matata Ponyo, chef du gouvernement, a été hué par la foule qui l’accuse d’avoir été incapable de protéger les civils.

Publicité

Hier mercredi 17 août à Beni, des affrontements ont opposé des manifestants aux forces de l’ordre qui, après quelques coups de feu, ont jeté des gaz lacrymogène. Le bilan actuel fait état de deux morts: un civil tué par balle et un policier par jet de pierre. On compte également une vingtaine de blessés de part et d’autre.

Les jets de pierre ont continué jusqu’à la tombée de la nuit. Plusieurs jeunes jetaient des pierres sur la route et érigeaient des barricades sur le boulevard Nyamwisi. A partir de 15h, un calme précaire a été observé.

D’après RFI, les affrontements sont survenus après que les forces de l’ordre aient empêché les jeunes des villes de butembo et Oicha de rejoindre leurs confrères à Beni, alors que ces derniers avaient rédigé un mémorandum pour demander la démission du gouvernement.

Pris de colère, les jeunes ont arraché les drapeaux du parti présidentiel qui avaient été installé pour accueillir le chef de l’état, scandant un message : « On veut le départ du gouvernement, ils sont incapables de nous protéger ».

Latest Posts

Partager.

Commentaires

Commentaires

Laissez une réponse

---