Voici les raisons de l’éviction de Claire Chazal de TF1

1

La maison de télévision TF1 a mis fin au contrat qui la liait avec Claire Chazal. La jour­na­liste est contrainte de quit­ter le poste de présen­ta­trice des JT du week-end. Son seul souhait est de maîtri­ser sa sortie.

« Elle est dans la peau d’une canta­trice atteinte d’un mal incu­rable, son seul espoir était de dire adieu à son public et ses équipes comme elle l’en­tend. Elle voulait à tout prix éviter l’hu­mi­lia­tion de PPDA »,

nous révèle un proche de la star.

Publicité

« C’est une grande angois­sée. Si elle s’est récem­ment sentie fragi­li­sée par le départ de Germain Dago­gnet (rédac­teur en chef histo­rique des jour­naux du week-end de TF1, devenu numéro 2 de l’in­for­ma­tion sur France Télé­vi­sions, NDLR), Claire espé­rait, grâce à ses appuis poli­tiques tenir une saison entière. Certains jours, elle visait même jusqu’à la prési­den­tielle de 2017 », raconte une source en interne. « Lorsqu’il a été ques­tion de savoir qui allait rempla­cer Germain Dago­gnet, Claire n’a même pas osé suggé­rer un nom à la direc­trice de l’infor­ma­tion de la chaîne, de peur qu’on lui colle dans les pattes quelqu’un qu’elle n’au­rait pas cautionné », ajoute ce dernier. « En appre­nant que Cyril Auffret allait fina­le­ment occu­per ce poste, elle a été agréa­ble­ment éton­née ». Mais l’éclair­cie aura été de courte durée.

Son PDG Nonce Paolini, n’a rien voulu lui céder.

« Nonce Paolini devrait partir plus tôt que prévu (en décembre 2015 selon nos infor­ma­tions, NDLR). Il a toujours eu une vengeance person­nelle à prendre sur Chazal qu’il n’a jamais appré­ciée. D’où sa volonté de la virer avant son propre départ », 

déclare un proche du dossier.

« Elle fait l’objet d’une violente tenta­tive de désta­bi­li­sa­tion qui dure depuis des mois »,

affirme en off, un colla­bo­ra­teur de la jour­na­liste. D’après le figaro, elle devrait être rempla­cée dans les prochains jours par Anne-Claure Coudray. Qui a une mauvaise audience, son image est démo­dée, bourdes parfois à l’an­tenne, Claire Chazal a essuyé tous les plâtres.

« Ils veulent lui faire porter le poids des mauvaises audiences. C’est une stra­té­gie perverse car tout le monde sait que la loco­mo­tive n’est pas bonne », déclare un colla­bo­ra­teur.

« Personne n’a vrai­ment pigé pourquoi, le 30 août dernier, TF1 lui a fait faire le teasing du tout nouveau plateau à la fin de son JT. Elle n’était qu’une sorte de passe-plats. Et c’est Gilles Bouleau qui a inau­guré le lende­main le tout nouveau décor. Fran­che­ment, c’était ridi­cule, cette séquence n’avait pas lieu d’être »,

Publicité
 

reven­dique un témoin en interne. C’est le 2 septembre dernier, que Claire a été convoquée par les hautes instances de la chaîne pour négo­cier son départ.

 « Le pire, c’est qu’elle a assisté à tous les débriefs, à toutes les réunions de prépa­ra­tion pour la rentrée. Elle a reçu durant l’été tous les mails qui évoquaient le grand chan­tier des JT. Et pour­tant, ils la virent comme si rien ne c’était passé », affirme un colla­bo­ra­teur. « À croire que TF1 n’a rien retenu de la leçon PPDA », s’in­digne un autre. « Se sépa­rer d’une icône comme elle, à la va-vite, dès la rentrée, a forcé­ment un impact néga­tif. »

En atten­dant, Claire, peau­fine ses adieux, et envi­sage déjà sa recon­ver­sion…

Qu’en pensez-vous ?

Source : voici

(Visited 195 times, 1 visits today)



Latest Posts

Partager.

Commentaires

Commentaires

Un commentaire

  1. Elle aurai du avoir l’élégance et le bon sens de partir d’elle même
    Et ne pas s’accrocher
    De toute façon pas de regrets elle était. Trop imbu d’elle meme

Laissez une réponse