Le Zimbabwe veut interdire la vente d’alcool en semaine

0

Afin de freiner les abus, le gouvernement zimbabwéen envisage de promulguer une loi interdisant la vente d’alcool du lundi au vendredi et surtout aux femmes enceintes. La nouvelle loi concernera particulièrement les conducteurs de véhicules à moteur, qui pourraient être arrêtés s’ils sont pris pour conduite en état d’ivresse, avec des taux d’alcoolémie excédant 0,08 par 100 ml, selon Zimbabwe Mails.

L’ancien ministre de la Santé du Zimbabwe, Timothy Stamps, qui est actuellement conseiller en santé au bureau du président, est l’artisan de la nouvelle Politique nationale sur l’alcool.

Publicité

Selon Sunday Mail, un autre journal zimbabwéen, les détaillants qui vendront de l’alcool à des femmes enceintes seront également poursuivis.

La politique recommande que les publicités sur l’alcool soient effectuées à au moins 100 mètres d’une intersection routière, d’une école, d’une clinique, d’un hôpital, d’une église et des maisons anciennes, ont indiqué les journaux citant Stamps.

Cette nouvelle loi fournira également une ligne directive sur la consommation d’alcool dans les fêtes comme les mariages et les anniversaires, selon le lieu de la fête.

Les critiques sur cette réglementation proposée ont néanmoins relevé un problème, l’ impact sur la rentabilité pour les détaillants. Ils disent que cela pénalisera beaucoup d’entre eux dans un pays où le chômage est un gros problème.


Latest Posts

Partager.

Commentaires

Commentaires

Laissez une réponse

---
!-- Quantcast Tag -->