AfriqueCAN2021FootballSport

CAN 2021/ la CAF prend de nouvelles sanctions contre l’Egypte et le Maroc

Réuni hier mardi 01 février pour délibérer sur les incidents survenus lors du match opposant l’Egypte au Maroc, le comité disciplinaire de la CAF a décidé d’infliger des sanctions à certains joueurs ainsi qu’aux officiels égyptiens et marocains.

La qualification de l’Egypte face au Maroc en quart de finale (2-1) s’est déroulée sous haute tension au point où les choses ont dérapé après le match. Une bagarre générale a éclaté dans les vestiaires du stade Ahmadou Ahidjo de Yaoundé. Bagarre au cour de laquelle le président de la fédération marocaine a été giflé par un joueur égyptien.

Lire aussi: CAN 2021/ L’Egypte se méfie du Cameroun pour cette demi-finale

La CAF ne pouvant pas laisser ces évènements impunis a pris de lourdes sanctions contres les deux sélections. Ainsi, le comité disciplinaire prend les sanctions suivantes:


  • suspendre le joueur égyptien Marwan Mohamed Moustafa Dawoud pour deux matches, à savoir le match n° 50 (demi-finale) et match no. 52 (Finale) ou match n° 51 (match pour la 3e place) pour sa conduite violente, et d’imposer une amende de 5 000 USD à la fédération égyptienne.
  • suspendre l’entraîneur adjoint de l’Egypte, M. Rogerio Paulo Dos Santos César De Sa pour quatre matchs, à savoir le match n° 50 (demi-finale) et match n° 52 (Finale) ou match n° 51 (match pour la 3e place) en plus de ses 2 prochains matchs avec son équipe nationale, pour geste obscène, et d’imposer une amende de 10 000 USD à la fédération égyptienne.
  • imposer une amende de 10 000 USD à la fédération égyptienne pour les agresseurs non identifiés de l’incident susmentionné.
  • adresser un avertissement à l’entraîneur égyptien, Carlos Quiroz en raison de son comportement sur le banc. suspendre les joueurs marocains n°18 Soufiane Chakla et n°17 ​​Soufiane Boufal pour deux matches avec l’équipe nationale, en raison de leur comportement violent.
  • imposer une amende de 10 000 USD à la fédération marocaine pour les agresseurs non identifiés de l’incident susmentionné.
  • adresser un rappel à l’ordre aux officiels marocains présents sur le banc pour leur comportement antisportif.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
error: Le contenu est protégé !!