AfriqueSociété

Kenya : La publicité de la poupée sexuelle Samantha interdite

Au Kenya, les médias sont désormais interdits de diffuser des spots publicitaires de la poupée sexuelle Samantha, rapporte nairobinews.

Selon le patron de la Commission de la classification des films (Kenya Film Classifiction Board-KFCB), Ezekiel Mutual, l’utilisation de poupées sexuelles est semblable à la nécrophilie (le sexe avec un cadavre).

Publicité

Bien que le KFCB ne détienne aucun pouvoir sur l’importation des poupées sexuelles, Ezekiel Mutual a déclaré qu’il ne permettra pas aux médias de faire la publicité de ces objets.

« Toute personne qui osera faire la publicité de ces choses devra en subir les conséquences. Notre devoir est de veiller sur ce que les Kenyans consomment, et la publicité de ces choses est immorale et mauvaise ».

« Vous ne pouvez pas encourager le sexe avec une poupée comme un style de vie. Nous devons protéger nos enfants de telles choses. A mon avis, il n’y a aucune différence entre avoir des relations sexuelles avec Samantha et avoir des relations sexuelles avec un cadavre », a-t-il souligné.

Il a également déclaré que la commission s’associerait avec d’autres agences du gouvernement pour interdire l’importation des poupées sexuelles.

Samantha, la poupée sexuelle intelligente qui possède une véritable personnalité a été créée par Arran Lee Squire.

Crédit photo : nairobinews

Tags

Gaelle Kamdem

Bonjour, Gaelle Kamdem est une rédactrice chez Afrikmag. Passionnée de la communication et des langues, ma devise est : « travail, patience et honnêteté ». Je suis une amoureuse des voyages, de la lecture et du sport. paulegaelle@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Afrikmag TV

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer