AfriqueBurkina FasoPolitiqueSécurité

Burkina Faso: Une soixantaine de djihadistes tués dans le nord

Une opération de l’armée burkinabè assistée par des unités française de l’opération « Barkhane » a permis de tuer une soixantaine de djihadistes dans le nord du pays avant le coup d’Etat du 24 janvier 2022. C’est ce qu’a annoncé dimanche 30 janvier 2022 l’armée française.

Assistées par des unités française de l’opération  » Barkhane », les forces armées burkinabè mènent depuis plusieurs mois des actions d’envergure contre les djihadistes dans le nord du Burkina Faso. Des actions qui ont contribué à mettre hors d’état de nuire environ une soixantaine de djihadiste entre le 16 et le 23 janvier 2022.

 » A quatre reprises, entre le 16 et le 23 janvier 2022, différents groupes d terroristes ont été localisés, identifiés et neutralisés par les forces burkinabées et par les unités de ‘Barkhane’ « , a-t-on appris auprès de l’Etat-major. Toujours selon l’armée française, » au total, près d’une soixantaine de terroristes ont été mis hors de combat ».

Aussi une vingtaine de motos et plusieurs pick-up armés appartenant aux djihadistes ont également été détruits au cour de ces opérations ponctuées de « frappes aériennes de la force ‘ Barkhane ‘, guidée par des unités burkinabè », précise l’Etat-major des armées dans le communiqué.

Lire aussi: Burkina/ Le Lieutenant-Colonel Sandaogo Damiba menace: « je serai intraitable »

Ce bilan a été enregistré peu avant le coup d’Etat militaire du 24 janvier, alors que le président Roch Mark Christian Kaboré avait déjà été placé en résidence surveillée. Les reproches faits à l’ex président burkinabé était entre autre de ne pas avoir réussi à endiguer la dégradation sécuritaire depuis 2015.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page