Avant de quitter le pouvoir, Goodluck Jonathan fait un règlement de compte au chef de la police

0

Dans quelques semaines, Goodluck Jonathan va céder son fauteuil à Muhammadu Buhari, le vainqueur de la dernière élection présidentielle au Nigeria. Ce qui veut dire que pour le moment, Goodluck Jonathan est toujours le président du Nigeria et il le restera jusqu’à la prestation de serment du nouveau président qui se tiendra au courant du mois de mai.

Publicité
 

En attendant son départ, il aurait décidé de régler les comptes à certains responsables de la police, à l’instar de Suleiman Abba, le chef de la police, nommé il y a moins d’un an. On se souvient que c’était en août 2014 qu’il avait été nommé comme le chef de la police.

Aucune raison officielle n’a été communiquée. Mais le journal national a affirmé que le président sortant était sous la pression de certains de ses partisans qui l’ont demandé de limoger Suleiman Abba. C’est la raison pour laquelle il a pris la décision de le limoger.

Les partisans de Goodluck Jonathan estiment qu’il fallait limoger le chef de la police suite à sa gestion des élections présidentielles.

Publicité

On voit à travers cette décision qu’il s’agit surtout d’un règlement de compte de Goodluck Jonathan et de ses partisans. Ce policier méritait-il vraiment d’être limogé ?

(Visited 297 times, 1 visits today)



Latest Posts

Partager.

Commentaires

Commentaires

Laissez une réponse