Vidéo: L’acteur Steven Seagal  »forcé » par le président bélarusse à manger une carotte…

0

Au cours d’une rencontre  entre le président du Bélarus Alexandre Loukachenko et l’acteur américain Steven Seagal, le premier a forcé le second  à manger une carotte de son potager . Les internautes ne sont pas restés indifférents à la scène.

Les deux personnalités se sont rencontrés quand l’acteur américain,  Steven Seagal faisait une  visite près de Minsk,  d’une maison de campagne du président bélarusse. Après quelques échanges, M. Loukachenko avait arraché du sol une grande carotte. Après l’avoir nettoyée, il l’a tendue à l’acteur, d’après les informations.
« Voilà, mange ça pour ta santé, c’est très sain ». C’est ce que déclarait à Steven Seagal, a Loukachenko. Ce dernier est habillé d’un jogging, casquette sur la tête.

Publicité
 

Répondant favorablement au geste du président, l’acteur Steven Seagal, a croqué poliment la carotte avant de la mâcher consciencieusement.

Seulement voilà. Chez les internautes  de la Bélarus à la vue de l’image,  leur réaction est ironique.  « Aujourd’hui, tout Twitter est divisé en trois parties Loukachenko, Seagal et une carotte », a écrit le site d’informations Daily Minsk.

Agé de 61 ans, Alexandre Loukachenko, n’est pas un inconnu pour les citoyens de son pays et ailleurs. C’est un homme qui  aime montrer à ses invités son intérêt pour l’agriculture

« En 2015, il avait ainsi montré à l’acteur français Gérard Depardieu comment faucher les foins », rapporte le journal le360. Gérard Depardieu avait dit du président. C’est « un homme sympa »

« Steven Seagal n’a pas caché avoir de la sympathie pour le dirigeant, pourtant dénoncé par de nombreuses ONG comme autoritaire et qualifié il y a quelques années par Washington de « dernier dictateur d’Europe ». Steven Seagal a quitté le potager présidentiel avec un panier de légumes, des pastèques et du lard », précise le journal.

Publicité

Yao Junior L

(Visited 1 016 times, 1 visits today)



Latest Posts

Partager.

Commentaires

Commentaires

Laissez une réponse