Cameroun: Richard Bona nargue les musiciens appelant à une nouvelle candidature de Paul Biya

0

Comme il est de coutume, Richard Bona a réagi via l’un de ses comptes facebook à l’actualité brulante de son pays d’origine. Cette fois, le bassiste camerounais a donné son avis sur l’appel lancé par des artistes camerounais soutenant une nouvelle candidature de Paul Biya à l’élection présidentielle prévue en 2018.  Il a utilisé un ton ironique pour illustrer le texte de Charles Mongue-Mouyeme, consultant en marketing et communication qui avait publié un texte le Jeudi 24 mars 2016 intitulé: « Riposte à Richard Bona : des musiciens du Cameroun mobilisés ».

On peut donc lire dans cette réflexion :

Publicité
 
Publicité
 

 « ce qu’il y a de bien dans ces appels, c’est que les artistes musiciens du Cameroun avouent au peuple camerounais que toutes les souffrances qu’ils disaient souvent endurer, tous les problèmes qu’ils soulevaient pour dire que le secteur de la musique se porte mal, tout cela n’était que mensonge. La preuve, ils appellent celui qui a toujours assuré leur bien-être à continuer son œuvre (…) P.S. : On vient de me décoder les appels des artistes en chanson : « piraterie, finie ooohhh ; droits d’auteurs impayés, finis ooohhh ; absence de salles de spectacles, finie ooohhh ; galère des artistes, finie ooohhh… »

Face à cette dernière partie du texte, Richard Bona a réagi comme suit :

« Really??? Ok Je prends note…Et Si la démarche aboutissait, j’aurais peut-être contribuer à quelque chose… Piraterie Finie et Droits d’auteurs impayés…I really hope for them », ironise le célèbre guitariste. Pour finir son propos, il revient en ses propres mots sur le début du texte de Mongue-Mouyeme où il mentionne la médaille du gouvernement que l’artiste avait refusé : « Ainsi j’étais prévenu M.Bona !!! « On ne refuse pas une distinction du Chef d’Etat… » avant de promettre : « je vous répondrai en Musique… »

Qu’en pensez-vous ?

(Visited 563 times, 1 visits today)



Latest Posts

Partager.

Commentaires

Commentaires

Laissez une réponse