Cameroun : scandale autour des résultats du concours de police

5

Les tripatouillages et corruptions diverses pour entrer dans les grandes écoles sont monnaie courante au Cameroun, comme le relève nos confrères de koaci.

Publicité

On se souvient encore du scandale qui était survenu l’année dernière au concours de l’IRIC (institut des relations internationales du Cameroun), où le ministre de l’enseignement supérieur avait annulé une première liste des admis pour la remplacer avec une autre liste.

Tout récemment, un autre scandale a émaillé le concours de police au Cameroun. Selon les médias locaux, le nom d’une candidate qui ne figurait pas sur la liste s’est retrouvé  sur celle définitive. Il s’agit de la candidate Vanta Eto Annie Lucresse.

Publicité

La presse camerounaise a saisi cette occasion pour dénoncer les fraudes et tripatouillages qui auraient conduit à la réussite de certains candidats non méritants.
Pourtant, le délégué général à la sûreté nationale, Martin Mbarga Nguélé avait rassuré l’opinion nationale lors de son passage dans plusieurs médias de la place, que tous les moyens étaient mis en place pour éviter les fraudes et tripatouillages.




Latest Posts

Partager.

Commentaires

Commentaires

5 commentaires

  1. elle n est pas né au jourdhui c est une affaire de longues date et dans plusieur cas ns constatons que la majorité de ses policiers ne conaissent même pas faire le procès verbal

  2. mohamed aziz sur

    On aura tout vu au cameroun avec nos gouvernants.ce qui est commente est au niveau de la macro structure.en micro structure.c est invivable.avec des policierset les agents d impots qui demandent des pourboires aux contribuables qu i viennent donner de l argent
    Au gouvernement.

    • La pourriture ne commence pas toujours
      par le haut. Tout le monde sait au Cameroun que les parents écument les centres d’examens pour soudoyer les examinateurs au profit de leur progéniture à partir de l’entrée en sixième et du CEP.
      Nous commençons à nous émouvoir seulement à l’entrée des grandes écoles. C’est un peu tard non ???

Laissez une réponse