Charlie Hebdo : Yayi Boni – Le président du Benin le seul qui a trop pleuré

12

A la suite des attaques de la maison de presse Charlie Hebdo, une marche républicaine a été organisée dans les rues de Paris dont le but fondamental était de dénoncer et condamner ces actes terroristes.

Au regard de la gravité de cette attaque, l’opinion internationale s’est mobilisée et d’une seule elle voix, elle a fortement stigmatisé cet acte odieux.

Publicité

L’Afrique n’est pas restée à la marge de ce grand rassemblement. D’ailleurs, elle a été fortement representée. Certains chefs d’Etats Africains ont effectué le déplacement pour Paris en vue d’exprimer leur vive compension au peuple Français si durement éprouvé.

Au Côté de François Hollande, nous avons vu le président du Mali Ibrahim Boubacar Keïta, celui du Sénégal Macky Sall, le Nigérien Mahamadou Issoufou, Ali Bongo Ondimba du Gabon, Faure Gnassingbé du Togo et surtout la présence très remarquable Yayi Boni du Benin.

Mais ce qui a le plus retenu l’attention, c’est cette pluie de larmes versées par son excellence Yayi Boni, le Chef de l’Etat de la république du Benin. Comme on peut le constater sur la photo ci-dessus, il est le chef de l’Etat qui a le plus pleuré de tous. Il a même décrété une journée de deuil national au Bénin.

Il est vrai qu’au nom de la solidarité internationale dans la lutte contre le terrorisme, l’Afrique devrait être représentée dans cet évènement.

Mais l’attitude de certains présidents Africains notamment celle de Yayi Boni est surprenante. Il ne doit pas laisser croire que ce qui est arrivé à Charlie Hebdo est de loin plus émouvant que les 2000 personnes assassinées par la secte terroriste Boko Haram.

Il faudrait peut être organiser une marche en Afrique au nom de tous ces milliers d’Africains assassinés pour voir combien de chefs d’Etat dans le monde se sentiront concernés.

C’est dans ce sens Cheikhou Omar Sy, un député Sénégalais ironisait en disant  « peut être il est temps que nous organisions une marche au nom des milliers de personnes massacrées par Boko Haram, à la place de l’indépendance(…) nous verrons les chefs d’Etat qui seront présents ».

Publicité

L’Afrique doit-elle pleurer autant la mort d’une douzaine de français par rapport à celle des milliers d’Africains ?

 

 

Latest Posts

Partager.

Commentaires

Commentaires

12 commentaires

  1. papa president sil vous plait vous navez pas vu ce qui se passe au nigeria oubien mais cest pour les blanc ki vous interressse continue mais sache que vous ne serai pas proteger par la france en 2016

Laissez une réponse

---
!-- Quantcast Tag -->